Episode 4 : Dérive dans la mer infernale

Tout ce qui touche à l'actualité de la première série de 1983 : si vous avez ou recherchez des infos, c'est ici !
Répondre
Avatar du membre
Lia
Enfant du Soleil
Enfant du Soleil
Messages : 46
Enregistré le : 28 mars 2022, 10:42
Genre : Femme

Episode 4 : Dérive dans la mer infernale

Message par Lia »

Suivre une étoile
Et se laisser porter au gré du vent
Lever les voiles
Sur les dériveurs, les vieux gréements


Dérive dans la mer infernale

Le mot Esperanza signifie espérance, en espagnol. Elle va malheureusement faillir à son nom, puisque la tornade maléfique va la mettre hors d'état de naviguer. Chacun s'attache, sauf Perez qui ne peut vraiment rien faire tout seul et Esteban et Zia qui ne sont au courant de rien. La tornade malmène la pauvre coquille de noix qui cède aussi sûrement que le Titanic la cédé face au terrible iceberg. C'est quoi ne rapport ? Eh bien dans les deux cas, il y a eu des problèmes techniques ignorés dés le départ par les décideurs. Le bateau coule hélas, et à part Mendoza personne ne se soucie d'Esteban et de Zia. Ah si, Gomez y pense aussi et y envoie son subordonné attitré. Pendant ce temps, Gaspard tente d'attaquer Mendoza, parce qu'il a vraiment pas le sens des priorités celui-là, mais en est empêché par la nature elle-même. Pendant ce temps, le reste de l'équipage s'enfuit. Et retenez bien ce détail, il va être important pour un prochain épisode. Perez s'enfuit, alors que Gaspard reste dans la cale.

[ image externe ]
"Ô cruelle destinée ! Ô tempête ennemie !" "Ce n'est pas les bonnes paroles ni la bonne époque Perez ! La prochaine fois prenez un meilleur navire !"

Pendant ce temps, Mendoza continue de faire au mieux pour libérer Esteban et Zia qui ont de plus en plus de mal à respirer. Quant à Gaspard, il doit être mort vu qu'il ne reparait pas. Esteban, Zia et Mendoza parviennent à s'enfuir de la cale dans une scène très belle et la musique qu'il faut. On sent bien le danger et la tension qui règnent, tandis que Sancho et Pedro attendent patiemment de voir s'ils arrivent. Nos héros survivent tous, mais ils s'aperçoient que le canot est parti. Sans Zia... Mais la manière qu'ont Gomez et Perez de gérer le cas Zia ne m'étonne plus. C'est catastrophique du début jusqu'à la fin ^^" Nos cinq héros naviguent désormais sur un bout d'Esperanza encore flottant, et Sancho et Pedro supplient Esteban de faire apparaître le soleil. Ce dernier s'enfuit en haut d'un mat brisé et...

[ image externe ]
Que la lumière soit !

La nuit venue, une discussion a lieu entre Esteban et Zia sous les étoiles, et les enfants voient apparaître un feu de St Elme. Et malgré l'aspect quasi magique qu'il peut avoir, ce phénomène est parfaitement naturel qui ne se produit que lorsque certaines conditions sont réunies. Il serait apparemment possible d'en voir de nos jours sur les avions également. Le brouillard arrive et la pauvre épave flottante se brise encore plus. A cause d'un courant sous-marin, la coque va céder. Heureusement, nos amis ont le temps de se fabriquer un radeau pour espérer survivre en plein océan. Et c'est sous un soleil qu'on imagine très puissant qu'ils partent à la dérive. Le jour suivant, la rame d'Esteban se fait dévorer par un requin. Le monstre doit être affamé parce qu'il attaque le radeau, suivi par des comparses. Le radeau est mis à mal et la situation devient de plus en plus inquiétante. Heureusement, l'attention d'Esteban est attirée par un oiseau qui, par sa seule présence, indique la proximité d'une côte. Le goéland redonne de l'espoir à nos amis qui repèrent une île et s'y dirigent. Et Mendoza nous démontre encore une fois qu'il est un homme en décidant de tirer le radeau lui-même à la nage, tout en combattant un requin.
Cet homme est un super-héros du XVIème siècle. Il se prend pour Aquaman.

Nos amis accostent donc sur la fameuse île et retrouvent le plancher des vaches. Après tout cet épisode de crainte et de mésaventure, ça fait du bien de les voir arriver dans un milieu a priori plus sûr. La mer nous a été montré comme un élément terrible et plein de dangers divers, que se soit la tempête, le soleil qui assèche la peau ou les requins qui peuvent mettre à mal les naufragés. Un super épisode comme toujours ^^
Répondre