QUELLE EDITION CD CHOISIR ? (contenus et conseils)

Inoubliables, les musiques de la série sont proposées sur différents supports : CD, fichiers, voire cassettes audio.
Verrouillé
Nico
Gardien du temple - Modérateur
Gardien du temple - Modérateur
Messages : 529
Enregistré le : 17 oct. 2006, 22:07
Localisation : Jura
Âge : 45
Statut : Hors ligne

QUELLE EDITION CD CHOISIR ? (contenus et conseils)

Message par Nico »

QUELLE EDITION CD CHOISIR ?

Etant donné que je me suis farci un topic Dvd, question choix, il n'y avait pas de raison qu'un espace dédié aux éditions Cd ne voit pas le jour.

Et comme çà n'est pas un choix à prendre à la légère, je vais tacher de développer un maximum pour qu'aucunes interrogations ne subsiste.

Bonne lecture, futur consommateur audiophile …
(après çà, vous n'aurez plus d'excuses, croyez-moi)



Contrairement aux coffrets Dvd, le nombre de Cd portant sur notre série fétiche est moindre.

Je ferai volontairement l'impasse sur les pistes musicales vinyles :
Sachez tout de même que si les 45 tours se trouvent encore assez facilement et, qui plus est, pour des sommes tout ce qui reste des plus correctes, il n'en va pas de même pour les 33 tours.

Pour info, je rappelle que notre amie ANNA15 est prête à débourser, excusez du peu, jusqu'à 150 euros pour l'acquisition d'un tel objet.

Coté Cd, fort heureusement, les choses sont beaucoup plus simples.

Si vous n'en possédez pas et que l'acquisition vous tente, évidemment, vous allez sans doute souhaiter ne pas vous « planter ».

C'est vrai :
Que serait cette série sans ces formidables thèmes et dont la variété s'avère conséquente.
Hypnotiques, planantes, rythmes enlevés ou langoureux, jamais une série n'avait été autant émaillée d'une telle diversité ( + de soixante thèmes !).
Instruments traditionnels, électroniques, tout y passe.

Le plus surprenant reste sans doute qu'à la simple écoute d'un thème, on peut immédiatement identifier la séquence à laquelle elle se réfère.

Indissociable et culte !

Et …

Un gros hic !!!
Les compositions originales ont tout bonnement …. disparues !

Dès lors, il n'y a pas cinquante Cd sur le marché et, dans un sens, çà n'est peut-être pas si mal pour le consommateur.



A exclure (c'est mon avis, il n'engage que moi) …



LA SOLUTION NULLE !

Comme pour les vidéos, vous serez peut-être tentés par le téléchargement illicite.
Une mule, c'est pratique !
Coté qualité, on repassera, d'autant plus que vous aurez du mal à récupérer TOUS les morceaux.
La compression mp3 médiocre me pousse à vous confier que les puristes dans l'ame devraient rapidement passer à l'option 2 = l'achat.





En terme de prix, et de facilité à trouver, 3 cd se distinguent.
ANNA15 possède un petit stock de ces 3 cd, aussi, si à l'issue de cette lecture devant vous permettre d'aiguiller votre choix, vous vous décidiez à vous offrir l'une de ces galettes, n'hésitez pas à lui envoyer un MP.
(prix tout ce qu'il y a de plus raisonnable)

Sinon, un petit tour du coté des Goodies MCO aux enchères reste une autre facilité à laquelle nous vous invitons.




Une dernière chose :
Les remarques et analyses qui suivent sont sujettes, d'une part, à un jugement personnel, et, d'autre part, à la synthèse des commentaires que j'ai pu lire ici ou là sur ce forum.
Néanmoins, ces 3 cd vous sont détaillés avec le plus d'impartialité possible donc …

INUTILE, S'IL VOUS PLAIT, D'INONDER DE POSTS CE TOPIC PAR DES COMMENTAIRES ET AVIS INUTILES
(Le but est, avant tout, que le futur acheteur s'y retrouve, et non pas qu'il s'y perde)



1er CHOIX :
Bande originale de 1999 – Animusik & AK Vidéo



Egalement fourni :
un petit livret de 8 pages constitué d'illustrations de la série ainsi que des paroles du générique, du thème de Zia et de celui de Tao.


Le visuel ci-dessous vous montre la face recto, la position ouverte, le verso ainsi que 2 captures intérieures du petit livret …

[ image externe ]


Sur vinyle, 30 minutes de thèmes avaient été édité précédemment.
Ce cd les reprend toutes, auxquelles s'ajoutent un petit quart d'heure supplémentaire.
Vous aurez donc le droit à un peu plus de 45 minutes d'audio, ce qui est finalement assez peu.

Pour combler les « trous », un petit menu cd-Rom a été ajouté.
Pour faire court s'agissant de ce bonus, on trouvera une description de personnages (Esteban, Zia, Tao, Pichu et Mendoza), quelques images (la cité d'or, les décors, …), le générique et l'épisode n°18 (la découverte du condor si vous vous en souvenez !).

Bref, on va pas se leurrer, cet amuse-gueule est tout sauf indispensable.


Passons à l'audio :
29 pistes
Durées comprises entre 13 secondes pour la plus courte et 2 min 30 pour la plus longue.

Et parce que je suis TRES sympa, en voici le détail …

1 – Les Cités d'Or (Générique) (2'12)
2 – Le thème de Zia (2'33)
3 – Le thème de Tao (2'27)
4 – Le thème d'Esteban (2'30)
5 – L'aventure de Tao (2'05)
6 – Le vol du Condor (1'20)
7 – L'aventure d'Esteban (2'06)
8 – Tristes Cités d'Or (2'00)
9 – Heureux Esteban (2'06)
10 – En naviguant (1'36)
11 – Les Incas (1'12)
12 – Esteban dans la ville (1'17)
13 – La tempête (1'27)
14 – Les dieux des Incas (2'17)
15 – Les aventures électroniques (2'15)
16 – Les Cités d'Or (Instrumental) (1'27)
17 – Le documentaire (0'13)
18 – Le passage secret (1'47)
19 – Thème principal (1'27)
20 – Les Espagnols (0'39)
21 – L'attaque du fort (1'33)
22 – Le Bouclier Fumant (0'57)
23 - Le masque de jade (0'27)
24 – Dr Fernando et Marinché (1'00)
25 – La Cité d'Or (1'31)
26 – L'aventure continue (0'41)
27 – Les Olmèques (1'44)
28 – La fille du peuple Inca (1'23)
29 – Tao l'inventeur (1'43)


Que faut-il en retenir ?
Malgré une durée d'écoute trop courte, vous retrouverez les thèmes les plus emblématiques.
De ce coté-là, vous ne serez, certes, pas déçus.
« Le thème d'Esteban » est sans doute le plus aboutis, très dense et bourré de nuances.
« Heureux Esteban » nous replonge dans « la semaine dernière … » (le fond musical du résumé de l'épisode précédent).
« Les Incas » pour peu que l'on aime la musique traditionnelle péruvienne est très sympa.
« Le passage secret » et son atmosphère teintée d'étrange nous renvoie à la scène de papillons d'or pendant la longue traversée maritime de nos héros.

Bref, on s'y croirait.

Malgré tout, la qualité sonore de quelques morceaux s'avére médiocre.
Les originaux ayant été perdus, on se rend compte, en effet, que certains thèmes ont été extraits directement du DA et nettoyés.
On perçoit des bruits de pas par exemple …

Pour les amoureux des musiques de cette série, plus que le produit en lui-même, vous vous sentirez donc rapidement lésés car la durée est courte, frustrés car la qualité est inégale et surtout parce que de trop nombreux thèmes ne sont pas présents .

Ce CD est-il, dès lors, indispensable ?
Non !
Assurément …

Néanmoins, posséder cette édition parce qu'elle découle de la série peut être un critère qui ne vous freinera pas.
Plus par objectif de le posséder que de l'écouter.


Ce cd ne constitue pas un mauvais achat en soit, mais son peu de consistance est, il est vrai, lui confère un sacré handicap.
Reste un atout majeur :
Les thèmes sont joués avec de véritables instruments.
Les cordes ainsi que les vents sont très puissants et participent largement à une écoute agréable.



Dubitatif ?
Vous en vouliez plus ?



Voyons alors ce que recèle la seconde option qui s'offre à nous …



2ème CHOIX (1ère partie) :
Bande originale réorchestrée de 2002 – Volume 1 – Loga-Rythme



Avec livret intérieur de 10 pages – 36 thèmes + 11 thèmes bonus :
Soit 47 thèmes pour une durée de 67'38.


Le visuel ci-dessous vous montre la face recto, la position ouverte, le verso ainsi que 2 captures intérieures du petit livret …

[ image externe ]


Pourquoi réorchestrée ?
Le mieux, c'est encore que je vous retranscrive le petit texte de Yannick Rault que vous découvrirez dans le livret.


PERDUE A TOUT JAMAIS, LA BANDE ORIGINALE ? QU'A CELA NE TIENNE …

« Il est des choses qui ne s'expliquent pas :
comment une bande originale aussi riche que celle des Cités d'Or a-t-elle pu disparaître dans la nature sans laisser de traces ?
C'est la question que je me suis posée en 1998, juste avant de me décider à réinterpréter la bonne soixantaine de thèmes qui la compose.
A l'époque je ne savais pas dans quoi je m'aventurais, et ce qui à l'origine ne devait être l'histoire que d'une ou deux soirées finit par se compter en semaines, en mois, et finalement en années !

Au départ ma palette de sons était assez limitée : il fallait retrouver des sonorités d'origine, ou du moins tenter de s'en rapprocher au maximum, et c'était là une gageure.
Ne parlons pas du déchiffrage musical, effectué à partir des musiques extraites des épisodes (une étape réalisée par Emmanuel Maniez, que je tiens d'ailleurs à remercier) … Mon projet s'avérait donc être plus ambitieux que prévu !

Gwenael m'a ensuite permis de faire découvrir et de partager mon travail avec d'autres en l'hébergeant sur son site internet.
Beaucoup manifestèrent leur intérêt, que ce soit en des termes critiques ou d'encouragement (nécessaires aussi pour ne pas jeter l'éponge).
Dès lors les versions ont commencé à se multiplier, chaque nouvelle trouvaille étant prétexte à retravailler les morceaux qui me paraissaient auparavant convenables, et ce dans un souci de fidélité aux originaux.

Il demeure que certains sont encore approximatifs mais il est difficile d'obtenir un résultat identique à celui de Saban et Lévy :
Je n'ai ni le matériel ni les moyens de l'époque.

Il s'agit donc d'un travail qui s'apprécie dans son ensemble.

La partie bonus contient des déclinaisons, des variations et des suites possibles aux thèmes des Cités d'Or.
Ces morceaux-là sont plus personnels et j'espère sincèrement qu'ils vous plairont :
Ils sont inspirés de la musique originale tout en empruntant des chemins différents.

Yannick Rault »



Voilà, vous savez tout (ou presque !).
Bon, allez, sympa le Nico, je vous livre le contenu de cette première galette …


Thèmes extraits du dessin animé :

1 – Cités d'Or (générique original par Apollo) (2'11)
2 – Barcelone (1'03)
3 – Esteban en cavale (1'25)
4 – Sancho et Pedro (0'09)
5 – La fête du port (1'27)
6 – La révélation (1'16)
7 – Adieu mon père (1'29)
8 – Lever de soleil (0'23)
9 – En route ! (0'51)
10 – Les médaillons (0'10)
11 – Vertige (0'19)
12 – Courageux Esteban (1'16)
13 – Le rêve d'Esteban (1'21)
14 – Le voyage continue (0'16)
15 – Angoisse (0'19)
16 – L'Esperanza à la dérive (1'54)
17 – Le feu de Saint Elme (2'03)
18 – Après la tempête (0'22)
19 – Le silence de l'océan (1'15)
20 – Terre ! (1'40)
21 – Le Nouveau Monde (1'43)
22 – Apparition mystérieuse (0'16)
23 – Tao (1'49)
24 – L'île de Tao (1'13)
25 – Les souterrains (1'59)
26 – Danger imminent (0'24)
27 – Galion en vue (1'05)
28 – L'attaque des Espagnols (1'13)
29 – Majestueux Solaris (1'32)
30 – Réminiscences (1'04)
31 – Les dieux des Incas (2'16)
32 – La route des Cités d'Or (0'52)
33 – Légendes du Nouveau Monde (1'20)
34 – La grande aventure (2'11)
35 – Au cœur du pays Inca (1'53)
36 – Le documentaire (0'12)



Thèmes bonus :

37 – Chez les incas (gogo mix) (0'56)
38 – Heureux Esteban (déclinaison) (1'06)
39 – Le vol du condor (dream mix) (1'07)
40 – Réminiscences (piano dub) (2'27)
41 – Les dieux des Incas (6T1K, remixé par Bart) (4'22)
42 – Le grand héritage (movie mix) (2'20)
43 – Le pays maya (techno/jazz) (2'22)
44 – Le vol du condor (Steph mix) (3'50)
45 – La porte de la nuit (1'29)
46 – Le vol du condor (version longue) (2'20)
47 – Cités d'or (version karaoké) (1'15)



Voilà pour le volume 1 !
Il y a déjà de quoi faire …
Pour ce qui est des critiques et commentaires, veuillez vous rendre en fin de descriptif du Volume 2 puisque ces 2 cd vont de paire.




2ème CHOIX (2ème partie) :
Bande originale réorchestrée de 2002 – Volume 2 – Loga-Rythme



Avec livret intérieur de 10 pages – 36 thèmes + 12 thèmes bonus :
Soit 48 thèmes pour une durée de 65'02.


Le visuel ci-dessous vous montre la face recto, la position ouverte, le verso ainsi que 2 captures intérieures du petit livret …

[ image externe ]


Pourquoi réorchestrée au fait ?
Après le petit texte de Yannick Rault dans le livret du premier volume, je vous retranscris celui d'Olivier Fallaix dispo dans le livret du second.


POURQUOI NOUS AVONS REORCHESTRE LA B.O.

« Comme beaucoup d'entre vous, j'ai été bercé quand j'étais plus jeune par Les Mystérieuses Cités d'Or, série que j'ai découverte dès sa première diffusion dans Récré A2 en 1983.
Amateur de B.O. dès cette époque, j'avais cherché à me la procurer et quand, quelques années plus tard, je suis tombé sur un vinyle regroupant les musiques, j'étais aux anges !
Toutefois, je fus déçu de ne pas y trouver tous les thèmes du dessin animé, puisque seule une douzaine y figurait.
Mais pendant longtemps, comme d'autres, je m'en suis contenté.

Bien plus tard, la naissance du label Loga-Rythme allait peut-être permettre de remédier à ce manque, mais là encore, la déception fut grande :
Après de nombreuses recherches auprès du compositeur-producteur, du réalisateur et d'autres acteurs du dessin animé, je constatai que plus personne ne semblait savoir ce qu'étaient devenus ces enregistrements, en France comme aux Etats-Unis, ou ils ont été produits.

C'est alors que l'on me parle des réorchestrations de Boub (Yannick Rault), que je m'empresse d'aller écouter sur le site Internet de Gwenael Longo (http://www.citesdor.com) .
Je suis alors stupéfait de la ressemblance avec les originaux et les commentaires des internautes sont également très positifs.
Voilà comment un beau jour de l'été 2001, j'en viens à le contacter afin de lui proposer d'éditer son travail.

Perfectionniste, Yannick insiste pour retoucher chaque morceau, un travail titanesque qui lui prendra neuf mois.
Nous retrouvons par ailleurs Bart, l'auteur d'un sympathique remix qui circulait aussi sur le Net, et c'est avec l'aide des plus grands spécialistes des Cités d'Or que nous pouvons enfin sortir en 2002 ces deux albums qui resteront une formidable aventure.

Olivier Fallaix »



C'est vrai qu'exposer ainsi, çà donne envie, non ?
Alors qu'est-ce que l'on y trouve dans cette seconde galette ?


Nico, vraiment toujours aussi sympa, vous en délivre le contenu …


Thèmes extraits du dessin animé :

1 – Cities of Gold (générique anglais par Noam) (2'12)
2 – Le Résumé (0'55)
3 – Le réveil (0'23)
4 – La fille du peuple Inca (2'12)
5 – Inquiétude (0'27)
6 – La marche espagnole (1'54)
7 – Le village de Zia (0'32)
8 – Instant comique (0'13)
9 – Les espagnols (0'53)
10 – Les larmes de Zia (1'41)
11 – Le complot espagnol (1'06)
12 – Menace (0'17)
13 – Course poursuite (0'56)
14 – Action (0'11)
15 – La cité perdue (0'51)
16 – Le serpent à plumes (2'13)
17 – Le Grand Condor (1'41)
18 – Crépuscule (0'19)
19 – La poursuite infernale (1'25)
20 – La fierté des Incas (0'09)
21 – Le Pays maya (1'03)
22 – Berceau de lumière (0'46)
23 – Providence (0'07)
24 – Les Mayas (1'06)
25 – Mélancolie (0'23)
26 – Alerte ! (0'16)
27 – L'affrontement final (1'47)
28 – La victoire (0'40)
29 – L'empire de Mu (1'31)
30 – Aux portes de la Cité (1'50)
31 – Le grand héritage (1'39)
32 – Messager des dieux (1'44)
33 – Les enfants du soleil (1'02)
34 – Au cÅ“ur du pays inca (chanté) (1'53)
35 – Les Andes (1'21)
36 – Le documentaire (0'12)



Thèmes bonus :

37 – L'Esperanza à la dérive (marche) (0'51)
38 – La tempête (déclinaison) (1'25)
39 – Cities of Gold (par Bart) (4'14)
40 – Le vol du condor (électronique) (1'53)
41 – Angoisse (Frightened mix) (1'25)
42 – Le rêve d'Esteban (asian mix) (1'42)
43 – Aux portes de la cité (disco mix) (2'47)
44 – L'empire de Mu (mystic mix) (2'57)
45 – Galion en vue (M.I. mix) (1'34)
46 – Messager des dieux (condor mix) (2'54)
47 – La révélation (déclinaison) (1'46)
48 – Au revoir, à bientôt (2'02)



Fin de ce second inventaire !


Pour cette édition en 2 volumes, résumons-nous :
72 thèmes issus de la série réorchestrés
23 thèmes bonus (mix, déclinaisons et autres réappropriations)


Autant dire : La totale !
Tout y est, et c'est là que l'on se rend compte de la richesse des thèmes, tous plus variés les uns que les autres.

De ce coté-là, on peut dire que l'édition single de 1999 prend une sacrée claque !

C'est bien joli, me direz-vous, mais après ?

Commençons par les bémols :
La compilation sur 2 cd « oblige » au double achat : ces deux cd sont indissociables.

On sent le coté « synthétique » lors de l'écoute de certains morceaux :
C'est surtout vrai pour les instruments traditionnels mais çà n'est vraiment pas une généralité.
Mais, c'est néanmoins LA grosse entorse qui peut choquer.


Lorsque vous regardez la série, certains sons musicaux d'un thème sont très présents :
Ils vous sembleront, parfois, beaucoup plus diffus lors de l'écoute cd.
Il en va de même pour certaines sonorités légèrement plus aiguës :
Pour remédier à cela, montez d'un cran les basses de votre lecteur, ampli …

Puis il y a les bonus :
Si, d'un point de vue strictement personnel, je les trouve globalement très bien faits, certains d'entre vous pourraient être un peu décontenancés par ces thèmes revisités.

Là, il est clair que les avis peuvent divergés d'ou ma réserve.

Néanmoins, ce regard neuf est de très haute tenue, et c'est tout sauf bâclé.
Il suffit d'écouter le mix dance du 1er volume (Les dieux des Incas - 6T1K, remixé par Bart) pour se faire une petite idée du soin apporté à ces déclinaisons.
Beaucoup de majors de musiques électroniques ne pondent pas un "tube" d'un tel accabit !
On imagine le mal que ce sont donnés leurs auteurs pour proposer un travail très pro.

Donc, même, si vous deviez craindre cet achat « à cause » des titres bonus, sachez que ceux-ci sont brillants, voir rafraîchissants, et que l'accent prioritaire est avant tout les thèmes réorchestrés dont je vous livre ci-après la critique …



Une fois les quelques considérations énoncées plus haut concernant les « critiques » (c'est plus du constat qu'autre chose) , autant vous dire que le résulat est …

MO … NU … MEN … TAL !!!

On n'ose même pas imaginer ce qu'à pu être le boulot pour nous proposer une telle fidélité dans les thèmes.
Seuls des amoureux des Cités d'Or pouvaient s'engouffrer dans une telle aventure.

A la sonorité prêt …

Un travail d'orfèvre !

L'écoute est des plus agréable :
Un voyage dans le temps des plus salutaires pour les fans que nous sommes.

Du petit intermède de quelques secondes aux thèmes les plus emblématiques, on se surprend à avoir oublié tel ou tel passage.
« Tiens, je l'avais oublié celui-là ! »

Les morceaux les plus magnétiques, entièrement synthé sont des réussites époustouflantes :
Vous n'imaginez pas les scènes, vous les voyez littéralement !

A l'auteur, ainsi que toutes les personnes qui ont contribué à ce que son travail nous parvienne, je n'ai qu'une chose à dire :
Merci !

Et croyez-moi, si vous franchissez le pas et faites l'acquisition de ces deux perles, vous ne pourrez pas faire autrement que de les remercier à votre tour.

Ces 2 cd sont LA bible musicales des mystérieuses Cités d'Or.



En d'autres termes, vous l'aurez compris, entre ce double volume et son aînée single de 1999 :
Il n'y a pas photos !


NEANMOINS ...

A titre personnel, j'ai acheté, parce que je ne savais pas trop sur quel pied danser, les 3 cd en même temps.
Je remercie d'ailleurs TAIYO NO KO au passage qui m'avait aiguillé sur l'option 2 volumes.

Après écoute de tous les morceaux, je trouve, par exemple, que « Le thème d'Esteban » ou « Le passage secret » sont largement supérieurs à l'écoute sur le cd de 1999 que réorchestrés en 2002 (çà n'engage que moi !).

En effet, on distingue très bien entre 2 mèmes thèmes, d'une édition à l'autre, lequel est joué avec de vrais instruments et lequel est joué avec des instruments synthétiques sensés reproduire le vrai.

Rien ne remplace une vraie guitare, un vrai trombone, un vrai violon, ...

En cela, "Le thème d'Esteban" (oui, j'y reviens !) est symptomatique :
Sur l'édition 1999, on a affaire à un vrai orchestre (banjo, violon, ...)

Et sans doute est-ce là ou pèche le plus l'édition 2002.
Le manque d'instrumentale véritablement joué.

Malgré cette appréciation d'écoute, le fait de posséder l'ensemble des thèmes de cette fabuleuse édition réorchestrée (il y a des moments, faut vraiment chercher ou !!!) est indispensable.


Je suggère que, peut-ètre, les 3 cd se complètent :
Mais quitte à en sélectionner une seule, mon choix se tourne irrésistiblement vers l'édition 2002 pour une immersion totale de tous les instants.




Voilà, vous savez vraiment TOUT.
Bon achat.
Bonne écoute.
Bonne replongée dans notre série fétiche.



Nico, qui espère que ce topic saura servir …

Verrouillé