FANFICTION COLLECTIVE : Tome 2

C'est ici que les artistes (en herbe ou confirmés) peuvent présenter leurs compositions personnelles : images, musiques, figurines, etc.
Avatar de l’utilisateur
Akaroizis
Grand Condor
Grand Condor
Messages : 1350
Inscription : 24 sept. 2016, 12:25
Localisation : A bord de l'Esperanza, voguant aux cotés de Mendoza. Ou bien à Cachan, c'est bien aussi.
Genre :
Âge : 18
Contact :
Statut : Hors-ligne

Re: FANFICTION COLLECTIVE : Ecrivains-Dessinateurs-Photomonteurs

Message par Akaroizis » 05 mars 2017, 22:46

Pas mal pas mal. Du boulot en perspective pour bibi quand il aura du temps ! :tongue:
Petite faute relevée : "Deux minutes de couse acharnée". Vous saurez la faute ;)
Le présent, le plus important des temps. Profitons-en !

Saison 1 : 18.5/20
Saison 2 : 09/20
Saison 3 : 13.5/20


Ma présentation : viewtopic.php?f=7&t=80&p=75462#p75462

Avatar de l’utilisateur
Haokah
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 293
Inscription : 21 mai 2013, 17:14
Localisation : Toulouse / France
Statut : Hors-ligne

Re: FANFICTION COLLECTIVE : Ecrivains-Dessinateurs-Photomonteurs

Message par Haokah » 06 mars 2017, 14:58

Message reçu Nonoko ! Grand merci à toi ! ;)

Je viens de finir le prologue du Tome 2 : là encore bravo ! :x-):
C'est bougrement efficace et précis : le décor et l'ambiance sont installés par petites touches, juste ce qu'il faut, sans trop en faire... bref, la classe. Mystère et humour sont au rendez-vous, et les effets de surprise aussi.

Merci pour ce passage plus que glamour : la nymphe Isabella se baignant en Sardaigne. Tout en retenue, mais chaud bouillant au dedans : on est à deux doigts du lascif !.. Doit-on se préparer à une nouvelle fanfic en mode "journal érotique d'Isabella", un truc complètement impubliable sur ce forum ?! :x-):

La scène entre Roberto et Gomez est aussi très réussie, toute en subtilité dans la joute argumentaire des deux gugusses pas net du tout. Et du coup, on rebondit sur le tome 1 tout en laissant s'installer le futur traquenard narratif ! Très bien vue aussi, la manière d'introduire le retour de Sancho et Pedro.

Pour résumer : une narration pas poseuse pour un sou et consciente de ses lecteurs (on sent le plaisir pris à nous raconter), une narration qui a l'art de distiller ses ressorts dans des détails bien choisis et de titiller nos attentes ! Je jubile !

Un dernier point : si le Grand Condor multiplie ses apparitions à Barcelone, le bouche-à-oreilles risque de faire son petit effet et des traces historiques vont finir par arriver jusqu'à nous ! Et là, on bascule dans l'uchronie, non ?! :tongue:
" Sacrebleu ! Un peu de fantaisie, mon garçon ! "
............°°° MIRA BILITAS NATURAE °°°............
MCO1 : 19/20 ... MCO2 : 10/20 ... MCO3 : 15/20

Avatar de l’utilisateur
Ra Mu
Gardienne du temple - Modératrice
Gardienne du temple - Modératrice
Messages : 1665
Inscription : 06 oct. 2013, 20:52
Genre :
Âge : 44
Statut : Hors-ligne

Re: FANFICTION COLLECTIVE : Ecrivains-Dessinateurs-Photomonteurs

Message par Ra Mu » 06 mars 2017, 15:32

Haokah a écrit :
06 mars 2017, 14:58
Un dernier point : si le Grand Condor multiplie ses apparitions à Barcelone, le bouche-à-oreilles risque de faire son petit effet et des traces historiques vont finir par arriver jusqu'à nous ! Et là, on bascule dans l'uchronie, non ?! :tongue:
C'est la théorie de Nonoko: on est dans un univers parallèle. Cela permet bien des libertés. ;) :D
En tout cas Charles Quint en a soigneusement effacé les traces. Il n' a pas voulu que ces évènements viennent nourrir sa légende noire. Tu verras en le lisant la suite...

Avatar de l’utilisateur
Seb_RF
Grand Condor
Grand Condor
Messages : 2035
Inscription : 24 oct. 2016, 22:59
Localisation : Bordeaux
Genre :
Âge : 24
Contact :
Statut : Hors-ligne

Re: FANFICTION COLLECTIVE : Ecrivains-Dessinateurs-Photomonteurs

Message par Seb_RF » 06 mars 2017, 18:28

Oui enfaite Charles fait en sorte que ses ennemis ne soit pas au jus sa lui poserai des problèmes, il serai traité d'hérétique...

Mais haokah tu es nettement plus loin que le prologue la...
Image

note serie:
MCO1: 19/20

Haberation totale:
MCO2: 6/20
MCO3: 4/20
Fanarts: viewtopic.php?f=14&t=2301 de mes débuts à aujourd’hui :x-):

Avatar de l’utilisateur
nonoko
Grand Condor
Grand Condor
Messages : 2022
Inscription : 21 sept. 2013, 20:22
Statut : Hors-ligne

Re: FANFICTION COLLECTIVE : Ecrivains-Dessinateurs-Photomonteurs

Message par nonoko » 06 mars 2017, 21:32

Haokah a écrit :
06 mars 2017, 14:58
Merci pour ce passage plus que glamour : la nymphe Isabella se baignant en Sardaigne. Tout en retenue, mais chaud bouillant au dedans : on est à deux doigts du lascif !.. Doit-on se préparer à une nouvelle fanfic en mode "journal érotique d'Isabella", un truc complètement impubliable sur ce forum ?! :x-):
Ah ah, non non, faut pas rêver, je vais en rester aux deux doigts! :x-): En tout cas je suis contente d'avoir découvert ce coin de Sardaigne, où j'irais bien en vacances, on devrait organiser une IRL là-bas!
"On savoure mieux ce qu'on a désiré plus longtemps, n'est-ce pas Mendoza?"
Unagikami mon amour
"It was a skyfall, and a rebirth, a bloody honeymoon, for both of us"
Yokai Circus

Avatar de l’utilisateur
Chaltimbanque
Vénérable Inca
Vénérable Inca
Messages : 813
Inscription : 08 janv. 2017, 21:44
Genre :
Âge : 31
Statut : Hors-ligne

Re: FANFICTION COLLECTIVE : Ecrivains-Dessinateurs-Photomonteurs

Message par Chaltimbanque » 06 mars 2017, 21:54

nonoko a écrit :
06 mars 2017, 21:32
Ah ah, non non, faut pas rêver, je vais en rester aux deux doigts! :x-):
Euh... :x-): :x-): :x-): 8-x 8-x 8-x
I shall be telling this with a sigh
Somewhere ages and ages hence:
Two roads diverged in a wood, and I—
I took the one less traveled by,
And that has made all the difference.


"The Road Not Taken" by Robert Frost

Avatar de l’utilisateur
TEEGER59
Grand Condor
Grand Condor
Messages : 2419
Inscription : 02 mai 2016, 14:53
Localisation : Valenciennes
Genre :
Âge : 41
Contact :
Statut : Hors-ligne

Re: FANFICTION COLLECTIVE : Ecrivains-Dessinateurs-Photomonteurs

Message par TEEGER59 » 06 mars 2017, 22:08

Vous ne voulez pas un whisky d'abord?
:Laguerra: : AH! Comme on se retrouve!
:Mendoza: : Ma première leçon ne t'a pas SUFFIT?
:Laguerra: : Cette fois, tu ne t'en sortiras pas si FACILEMENT!

Avatar de l’utilisateur
Ra Mu
Gardienne du temple - Modératrice
Gardienne du temple - Modératrice
Messages : 1665
Inscription : 06 oct. 2013, 20:52
Genre :
Âge : 44
Statut : Hors-ligne

Re: FANFICTION COLLECTIVE : Ecrivains-Dessinateurs-Photomonteurs

Message par Ra Mu » 06 mars 2017, 22:10

Chaltimbanque a écrit :
06 mars 2017, 21:54
nonoko a écrit :
06 mars 2017, 21:32
Ah ah, non non, faut pas rêver, je vais en rester aux deux doigts! :x-):
Euh... :x-): :x-): :x-): 8-x 8-x 8-x
:lol: Les filles, vous êtes en forme ce soir!

Avatar de l’utilisateur
Haokah
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 293
Inscription : 21 mai 2013, 17:14
Localisation : Toulouse / France
Statut : Hors-ligne

Re: FANFICTION COLLECTIVE : Ecrivains-Dessinateurs-Photomonteurs

Message par Haokah » 06 mars 2017, 22:46

TEEGER59 a écrit :
06 mars 2017, 22:08
Vous ne voulez pas un whisky d'abord?
Ah c'est malin ! :x-): :x-): :x-):
Oublions ma remarque et jetons rapido une cape pudique là-dessus ! :tongue:
" Sacrebleu ! Un peu de fantaisie, mon garçon ! "
............°°° MIRA BILITAS NATURAE °°°............
MCO1 : 19/20 ... MCO2 : 10/20 ... MCO3 : 15/20

Avatar de l’utilisateur
Seb_RF
Grand Condor
Grand Condor
Messages : 2035
Inscription : 24 oct. 2016, 22:59
Localisation : Bordeaux
Genre :
Âge : 24
Contact :
Statut : Hors-ligne

Re: FANFICTION COLLECTIVE : Ecrivains-Dessinateurs-Photomonteurs

Message par Seb_RF » 07 mars 2017, 22:19

Suite


Esteban se leva donc, et eut l’audace de descendre de sa rangée, et de se mettre pile au milieu, à côté d’Ephiny.
C'est peu de dire qu’Esteban détestait être placé sous les feux de la rampe, il haïssait cette situation, mais il était prêt à faire une exception pour aider une mère qui aimait son enfant. Avec l'aisance qui le caractérisait, il commença son intervention, en tentant d'ignorer les murmures hostiles de l'assemblée.
E : Merci de m’autoriser à parler, Mo…Ma Majesté. Certes, la Sage Zoana a raison, cette affaire est assez claire, en effet, l’enfant était caché…mais de qui ? Elle ne pouvait pas se permettre de « déclarer » cet enfant auprès de vous, car elle savait que vous l’auriez abandonné dans la forêt ou remis aux Seyban. Or que serait-il arrivé ? N'était-ce pas l'exposer au sort le plus incertain ? que savez-vous de la façon dont vos voisins traitent les enfants qu'ils recueillent éventuellement ? Peut-être certains, les plus chanceux, sont-ils élevés comme des enfants de la tribu, peut-être même sont-ils adoptés, mais Il est plus que probable qu'ils ne soient considérés que comme des bouches de plus à nourrir, voués à servir les Seybans, à être leurs esclaves ! est-ce ce qu'une mère peut souhaiter pour son enfant ? Pour vous, sans doute, la question ne se pose pas, lorsque cet enfant est un mâle. Vous vous moquez de ce qui peut lui arriver ! Mais Ephiny, ne vous en déplaise, a eu une réaction différente, elle a choisi de garder l’enfant, à ses risques et périls ! Oh, certes, elle n'a fait que reculer l'échéance, elle aurait été bien forcée de mener l'enfant au village des Seyban tôt ou tard...peut-être même s'apprêtait-elle à le faire quand son crime a été découvert. Mais en reculant l'échéance, elle était sûre d'une chose : elle avait armé son petit pour la vie. Elle l'avait armé ? Oui, mais avec une arme que vous refusez d'accorder à l'autre moitié de l'humanité ! Et pourtant, je sais que vous connaissez les effets de cette arme, je sais que vous n'y êtes pas insensibles. La Reine, ici présente, n'a-t-elle pas été armée par sa mère pour affronter la vie ? Ne lui a-t-elle pas donné son amour, même si elle a dû lui cacher le lien qui les unissait ? Oui, je parle bien d'amour ! Ephiny a agi par amour pour son enfant, il n'est rien de plus naturel, et grâce à cela, ce petit homme saura affronter les aléas de la vie sans se laisser abattre, car il aura connu la douceur de son sein, la chaleur de ses caresses, la tendresse de ses baisers. Moi-même qui ai l'audace de m'adresser ainsi à vous, je n'ai pas eu le bonheur de connaitre ma mère, mais je sais qu'elle m'aimait, et j'ai grandi entouré de l'amour que me prodiguaient ceux qui m'ont élevés, et grâce auxquels je suis devenu l'homme que je suis aujourd'hui, un homme fort, mais aussi un homme sensible, qui ne vous demande qu'une chose : d'écouter votre cœur, de comprendre Ephiny, au nom de l'amour que j'en suis sûr vous êtes toutes capables de ressentir, et qui est loin d'être une faiblesse, comme l'a dit Zia tout à l'heure, mais est bien plus sûrement une force, une force que vous ne pouvez refuser à cet être sous prétexte qu'il n'est pas de votre sexe ! Mon discours peut sembler exagéré et trop sentimental à votre goût, mais qu’importe, dans ce monde, et dans le vôtre aussi, vous vous devez d’aimer quelqu’un, qui ici n’aime pas sa fille ? Sa sœur ? Sa mère ? Si ce n'est pas le cas, alors je m’excuse pour vous, vous êtes peut-être une Amazone, mais pas un être humain. Selon vos lois, Ephiny a commis un crime, mais selon les lois de la nature, et de mon point de vue, elle n'a fait qu'agir en être humain avant tout, avant d'être une Amazone.
Ne vous méprenez pas, je ne prétends pas détenir la vérité, ni remettre en cause vos coutumes, vote mode de vie, vos croyances. Simplement, je vous pose la question : Ephiny doit elle être punie pour avoir agi comme le font des milliers d'autres femmes dans le monde, comme vous même vous le faites quand vous donnez naissance à une fille ? Je me permets de parler et de cracher ces paroles qui viennent du fond de mon cœur, je me permets de défendre une victime que l'on peut considérer comme une coupable en regard de vos lois, mais qui pour moi ne mérite pas un tel procès.
Votre Majesté, si j’ai pris la parole, ce n’est pas pour choquer, je ne suis qu’un humain qui a des émotions, une pensée et des opinions. Je ne suis qu’un homme parmi les autres.

Esteban prit une grande inspiration ; son visage avait rougi sous l'effet de la chaleur et de l'émotion; il tourna le regard en direction de toutes les Amazones présentes dans la salle, s’inclina, et serra furtivement la main d'Ephiny avant de retourner à sa place. Il n'était plus si sûr de lui à présent, et se demandait si il n'avait pas été trop loin, mais il s'en serait voulu de ne pas avoir parlé.
Il se rassit à côté de Zia, et son sourire le rassura. Tao se permit de lui faire remarquer que, s’il survivait à ça, il allait le respecter pour le reste de son existence. La salle était encore sous le choc, mais les langues se déliaient peu à peu. Il fallut toute l'autorité de Paola pour imposer le silence pendant que les sages délibéraient.
La plus vieille semblait croasser des paroles qui ne devaient pas sentir le délicat parfum de la rose, mais se tut après une remarque de Zoana. De temps à autre, elles jetaient des regards furtifs vers Esteban, qui était tout près de regretter son interventions téméraire tant il se sentait mal à l'aise d'être ainsi l'objet de leur attention. Enfin, après de longues minutes qui lui parurent des heures, Zoana annonça que les sages avaient pris leur décision, et qu'elle allait délivrer leur verdict. Morca approuva.

Zo : Guerrières, vous toutes et vous tous assemblés ici, je vais aller droit au but : il ne sera pas dit que les Amazones manquent de coeur et sont incapables d'une véritable justice. La situation est exceptionnelle, aucun enfant mâle n'a jamais vécu parmi nous. Aussi, Ephiny, pour cas de non déclaration d’enfant mâle avec pour circonstance atténuante la protection de ce dernier, nous avons décidé de réduire la durée du séjour aux Chambres à seulement un mois, le bébé sera confié en attendant à une personne de confiance. Il n'est en effet pas concevable que nous abandonnions à présent cet enfant dans la forêt, après que tu aies pris tant de soin de lui. Nous sommes d'avis de prévenir les Seyban de la situation afin que nous prenions ensemble la meilleure décision possible pour l'avenir de l'enfant. En attendant, tu auras exceptionnellement le droit de garder l'enfant, pour une durée indéterminée, jusqu'à ce que nous trouvions un accord avec les Seyban.
Personne ne contesta, et Morca se leva, proclamant de sa voix la plus forte :
Mo : La loi a jugé, la loi a voté, la loi est exécutée, fin du procès.

Le tribunal fut d’un seul coup rempli d’un chaos de discussions en tout genre, certaines amazones parlaient de l’affaire en elle-même, d’autres parlaient d’Esteban et du « culot » ou « courage » dont il avait fait preuve, tandis qu’Ephiny, un sourire sur son visage prouvant son soulagement, fut emmenée par les deux mêmes amazones qui avaient emmené sa sœur.
Peu à peu, tout le monde quitta l'enceinte, Esteban, Zia, Tao et Indali furent les derniers à sortir, tandis que Morca s'attardait à discuter avec les sages.
T : Eh bien, cette affaire était…surprenante, et encore une fois, Esteban, tu t'es élevé au rang d'un dieu par ton action d'éclat!
E : Tao, arrête, tu sais que je n’aime pas qu’on me dise que je suis l’envoyé des dieux ou de je-ne-sais-quelle-entité-du-passé, je veux juste être moi.
Z : Esteban, tu es vraiment…
- : Exceptionnel ?
Esteban tourna vivement la tête, il connaissait cette voix.
Ephiny se tenait juste devant lui, les mains liées dans le dos, le visage apaisé et souriant, plus du tout inondé de larmes, elle avait retrouvé la sérénité.
Il ne l’avait jamais réellement observée avant, elle était plutôt grande, d'environ cinq centimètres de plus que lui, son visage était encadré de longs cheveux châtains soyeux, et était éclairé de deux yeux en amande de couleur marron ; son nez fin s'élevait délicatement au dessus d' une bouche aux lèvres… comment dire sans se tromper… c’étaient celles de Zia, même si cela lui parut étrange qu'une telle remarque naisse dans son esprit. Elle avait la peau mate, lumineuse sans être dorée, une peau veloutée qui devait être si douce. Sa carrure, élancée, suggérait toutefois sa force, mais elle était féline plutôt que massive et puissante. Il préféra ne pas s’attarder sur l’observation des formes de la jeune femme, mais ne put s'empêcher de penser qu'elle aurait fait tourner la tête à plus d'un homme. Après tout, c'était peut-être une chance pour elle d'être née Amazone, et de jouir d'une liberté qu'elle n'aurait sans doute pas eue ailleurs, convoitée pour sa beauté. Mais cette relative liberté avait un prix, qu'elle avait dû payer aujourd'hui, et qu'elle continuerait peut-être de payer à l'avenir, si elle devait se séparer à jamais de son enfant.

E : Euh...eh bien, je ne me considère pas comme exceptionnel, mais je croyais…
Ep : Qu'on m'avait déjà enfermée ? J'ai sollicité la permission de pouvoir vous remercier pour m’avoir aidée.
E : Tu n'as pas à me remercier, et puis, tu as quand même écopé d’un mois aux « Chambres » alors que ton horrible sœur n’a eu qu’une peine de trois jours !
Ep : Je t’en prie, ne sois pas si dur avec elle, c’est vraiment une bonne sœur, adorable, mais elle tient énormément à l’honneur de la famille, d'autant plus que notre mère occupe un poste important dans notre communauté.
E : Oh…
Ep : Enfin, tu n'y peux rien... je voulais également vous révéler une chose, mais je tiens à ce que tu ne le dise à tes amis que quand vous serez partis, pour que personne dans le village n’entende.
Esteban acquiesça de la tête, et la pencha pour écouter le secret de la jeune femme.
E : Je vois, bonne chance, vous en aurez besoin, toi et l’enfant.
Ep : Sois béni par les dieux, Fils du Soleil, je te souhaite beaucoup de bonheur en compagnie de ta... ta femme, n'est-ce pas ? C'est ainsi qu'on dit, je crois. Zia est vraiment charmante, tu as de la chance de pouvoir rester à ses côtés.
E : Merci, Ephiny.
Il la suivit des yeux tandis que les deux gardiennes la conduisaient dans son logement temporaire, plus soulagée qu’effrayée. A ce moment là, Morca les rejoignit. Esteban et Zia espéraient que leur comportement durant le procès ne l'avait pas trop embarrassée, mais elle les rassura immédiatement, en les remerciant chaleureusement, et en ajoutant que leurs interventions avaient peut-être semé dans les esprits des Amazones quelques pensées qui pourraient à l'avenir être utiles. Elle avait en effet conscience qu'autour d'elle le monde changeait, et que si elle voulait protéger son peuple, elle serait peut-être amenée à modifier ses coutumes. L'histoire d'Ephiny était riche d'enseignements.
Mo : Mais assez parlé de mon peuple, vous ne m'avez toujours pas dit ce qui me valait le plaisir de votre visite. Cependant, j'ai ma petite idée, après vous avoir écoutés lors du procès, et vous avoir observés...vous paraissez être les exemples parfaits pour incarner cette valeur que vous défendez si ardemment, et qu'on nomme... l'amour, je crois ?
Vous voyez, j'ai bien retenu la leçon !
Esteban et Zia furent surpris de la malice de Morca, qui réjouit Tao au plus haut point.
Mo : ne te moque pas, Tao, j'ai l'impression que toi aussi tu n'es pas insensible aux vertus de ce fameux amour...
Comme il protestait, Esteban saisit l'occasion pour le tirer d'embarras :
E : Tu es décidément bien sage, Morca ! En effet, nous sommes venus pour t'annoncer que nous sommes fiancés, et que nous allons nous marier bientôt.
Z : Et nous souhaiterions que tu nous fasses l’honneur de venir à la cérémonie … on est bien conscient que ça peut te paraître étrange, ton éducation est contraire à ce genre de pratique…
Morca l’interrompit.
Mo : Bien sûr que je viendrai ! Vous êtes mes amis, quelles que soient vos coutumes et même si ce ne sont pas les miennes, je les respecte de tout mon cœur, ce qui est important à vos yeux l’est aussi aux miens…
E : Merci Morca, je tiens à te dire que même si tu en doutes, tu as hérité de la sagesse de ta mère.
Mo : Merci Esteban, toi aussi à ce que j’ai vu lors du conseil tu deviens de plus en plus sage…
Esteban la remercia du regard.
Mo : Oh j’oubliais, la cérémonie est prévue pour quand ?
Z : Dans un peu moins de trois mois, ne t’inquiète pas, nous assurerons le transport ! nous avons choisi d'organiser la cérémonie en Inde, la patrie d'Indali.
Mo : Très bien, je serai ravie de découvrir ton pays, Indali ! Et à présent, allons fêter cette bonne nouvelle autour d'un repas ! Ordre de la Reine !
E : Bien, votre Altesse ! dit-il en se courbant ridiculement.
Z : Esteban...Tu as peut-être muri…
Mo : Mais tu restes un enfant !
Tous éclatèrent de rire. Après les événements dramatiques survenus au cours de ce séjour, ce moment de bonne humeur partagée leur parut particulièrement savoureux.
Le lendemain, après avoir pris congé de leurs amies, ils s'envolèrent vers le Vieux Pic.


Fin chapitre 8 récap bientôt!
Image

note serie:
MCO1: 19/20

Haberation totale:
MCO2: 6/20
MCO3: 4/20
Fanarts: viewtopic.php?f=14&t=2301 de mes débuts à aujourd’hui :x-):

Répondre