MCO one-shots ou "instants volés"

C'est ici que les artistes (en herbe ou confirmés) peuvent présenter leurs compositions personnelles : images, musiques, figurines, etc.
Avatar du membre
Chaltimbanque
Vénérable Inca
Vénérable Inca
Messages : 906
Enregistré le : 08 janv. 2017, 21:44
Genre :
Âge : 32
Statut : Hors ligne

Re: MCO one-shots ou "instants volés"

Message par Chaltimbanque »

Ah oui, ça m'intéresse !
I shall be telling this with a sigh
Somewhere ages and ages hence:
Two roads diverged in a wood, and I—
I took the one less traveled by,
And that has made all the difference.


"The Road Not Taken" by Robert Frost

Avatar du membre
nonoko
Maître Shaolin
Maître Shaolin
Messages : 2121
Enregistré le : 21 sept. 2013, 20:22
Statut : Hors ligne

Re: MCO one-shots ou "instants volés"

Message par nonoko »

Bon, on est en train d'essayer de noter la musique.
"On savoure mieux ce qu'on a désiré plus longtemps, n'est-ce pas Mendoza?"
Unagikami mon amour
"It was a skyfall, and a rebirth, a bloody honeymoon, for both of us"
Yokai Circus

Avatar du membre
Chaltimbanque
Vénérable Inca
Vénérable Inca
Messages : 906
Enregistré le : 08 janv. 2017, 21:44
Genre :
Âge : 32
Statut : Hors ligne

Re: MCO one-shots ou "instants volés"

Message par Chaltimbanque »

Même si je ne m'en sers pas, merci d'avance pour vos efforts. C'est très sympa de votre part ! :D
I shall be telling this with a sigh
Somewhere ages and ages hence:
Two roads diverged in a wood, and I—
I took the one less traveled by,
And that has made all the difference.


"The Road Not Taken" by Robert Frost

Avatar du membre
nonoko
Maître Shaolin
Maître Shaolin
Messages : 2121
Enregistré le : 21 sept. 2013, 20:22
Statut : Hors ligne

Re: MCO one-shots ou "instants volés"

Message par nonoko »

et j'ai trouvé comment t'envoyer un fichier son, enfin, je crois :x-):
"On savoure mieux ce qu'on a désiré plus longtemps, n'est-ce pas Mendoza?"
Unagikami mon amour
"It was a skyfall, and a rebirth, a bloody honeymoon, for both of us"
Yokai Circus

Avatar du membre
Chaltimbanque
Vénérable Inca
Vénérable Inca
Messages : 906
Enregistré le : 08 janv. 2017, 21:44
Genre :
Âge : 32
Statut : Hors ligne

Re: MCO one-shots ou "instants volés"

Message par Chaltimbanque »

Deuxième one-shot se déroulant dans la future saison 4 et se concentrant sur une suggestion de Ra Mu, à savoir: comment Zia va expliquer aux marins pourquoi elle peut bouger les objets. Bonne lecture ! ;)

____________________________________________________________________________________________________________
campfirepng.png

Esteban, Zia, Tao et leurs amis avaient quitté le campement des Chaldis deux jours plus tôt et tentaient désormais de suivre les traces de la nef d’Ambrosius le plus subrepticement possible. Dans la mesure où l’alchimiste croyait vraisemblablement s’être débarrassé d’eux pour de bon et que sa double identité n’était plus un secret pour personne, ils avaient décidé d’un commun accord de faire profil bas afin de tirer pleinement parti de l’avantage stratégique que leur offrait cette situation.

Peu de temps avant le coucher du soleil, alors qu’ils survolaient toujours l’océan de sable qui s’étendait à perte de vue, Pedro et Sancho avaient remarqué la présence d’une oasis isolée où ils pourraient passer la nuit. Esteban avait donc fait atterrir le Grand Condor à proximité du providentiel plan d’eau ainsi que des nombreux palmiers-dattiers qui l’entouraient, et les six amis étaient descendus de la machine volante le sourire aux lèvres, en prenant soin d’emporter avec eux ce qui leur restait des quelques vivres que les bédouins leur avaient offertes afin de préparer un frugal repas du soir.

Rassemblés autour d’un feu de camp dont le bois crépitait à intervalles irréguliers, ils se restaurèrent en discutant de la route à suivre lors des jours à venir, faisant contre mauvaise fortune bon cœur. La nuit tomba promptement, apportant avec elle une fraîcheur bienvenue, et la lune reprit sa place légitime parmi les milliers d’étoiles scintillantes sur lesquelles elle semblait veiller en silence.

Un peu plus tard, alors que Tao et Esteban profitaient d’un bain nocturne pendant que Sancho et Pedro tentaient tant bien que mal de grimper au sommet d’un palmier pour se saisir d’un régime de dattes, Mendoza leva les yeux de la carte qu’il étudiait pour observer Zia. Elle était restée assise près de lui et n’avait soufflé mot depuis un bon moment déjà, trop occupée à fixer le ballet des flammes dansant devant elle sans vraiment les voir pour autant. Il se racla la gorge pour ne pas la faire sursauter.

— Tu es bien silencieuse, Zia, dit-il en posant doucement la main sur l’épaule de l’enfant qui avait mis tant de temps à lui faire confiance. Quelque chose ne va pas ?

Elle soupira, ne sachant par où commencer ni comment exprimer les doutes qu’elle ressentait au plus profond d’elle-même. Elle attira ses jambes contre sa poitrine, et les enserra de ses bras sans quitter les flammes du regard. Peut-être le plus simple était-il encore de commencer par le début.

— Tu te souviens des cubes d’orichalque avec lesquels nous nous sommes amusés dans la cité sous-marine, au Japon ?
— Bien sûr.
— Depuis ce jour, j’ai essayé de faire la même chose avec d’autres objets. Des cailloux, de simples bouts de bois, …et le coffret contenant le voile du Serpent, finit-elle en poussant un nouveau soupir, alors que ses minces épaules s’affaissaient sous le poids de ses émotions.

S’il fut surpris par la déclaration de la jeune Inca, Mendoza n’en laissa rien paraître.

— Tu veux dire que tu es maintenant capable de déplacer des objets par la pensée, mais sans avoir besoin de recourir aux couronnes de Mû ?
— Oui. C’est comme si les couronnes n’avaient été là que pour m’en faire prendre conscience.

Pour confirmer ses dires, Zia se leva brusquement, puis fixa du regard un bâton isolé qui gisait sur le sable à quelques mètres d’eux. Elle le fit léviter dans les airs un court moment avant de le laisser tomber dans le feu.

— Incroyable, souffla le capitaine, non sans une certaine admiration. Mais je ne comprends toujours pas pourquoi tu sembles si triste.
— Lorsque nous étions à Kûmlar, je me suis servie de ce…pouvoir. J’ai fait disparaître la couronne d’Ambrosius ainsi que ses deux soleils noirs dans les profondeurs de la cité, pour m’assurer qu’il ne puisse plus s’en servir.
— Eh bien, cela me semble être une très bonne nouvelle, au contraire !
— Oui, mais …

Zia ne finit pas sa phrase, et dans un premier temps, Mendoza ne la pressa pas, préférant attendre patiemment qu’elle veuille bien lui confier ce qui troublait son esprit, d’ordinaire si espiègle. Il fronça néanmoins les sourcils et changea d’avis lorsqu’il aperçut un frisson parcourir l’échine de la jeune fille et traverser tout son corps alors qu’elle se frictionnait les bras, comme pour se réchauffer. Il se leva à son tour, chacun de ses mouvements empreints d’une lenteur aussi délibérée que parfaitement maîtrisée, pour se défaire de sa cape et en envelopper Zia, qui leva vers lui des yeux implorants.

Il s’agenouilla pour se mettre à sa hauteur, et lorsqu’elle se décida enfin à parler, sa voix n’était plus qu’un murmure semblable au bruissement du vent dans les roseaux.

— Il a dit que j’étais une sorcière, Mendoza.
— Une sorcière ? Qui a dit ça ?!? Ambrosius ?

Pour toute réponse, Zia baissa les yeux, puis les ferma. Une larme solitaire roula sur sa joue, et elle se jeta contre lui. Le marin sentit une bouffée de colère et d’indignation l’envahir. Zia avait résidé à la Cour d’Espagne, et par conséquent, avait forcément dû entendre parler, en des termes plus ou moins abstraits, de ce qui arrivait à ceux et celles que l’on accusait d’hérésie ou de sorcellerie. L’inquisition Espagnole n’était certes pas réputée pour être des plus conciliantes, ni des plus tendres. Il en fit le serment : lorsqu’il recroiserait le chemin de l’alchimiste, il lui ferait payer ses pernicieuses paroles. Pour l’heure, toutefois, il lui fallait faire entendre raison à l’enfant qu’il tenait dans ses bras. Il prit donc grand soin d’adopter son ton le plus convaincant, car il se voulait le plus rassurant possible.

— Zia, écoute-moi. Tu n’as rien d’une sorcière. En revanche, tu es une élue, et si la quête des cités d’or requiert que tu maîtrises cette capacité à mouvoir des objets par la seule force de la pensée, c’est qu’il y a une raison à cela.

Elle s’écarta de lui pour le regarder, resserrant autour d’elle les pans de la grande cape bleue.

— … Tu le penses vraiment ?
— Bien sûr. Et pour tout te dire, ajouta-t-il avec un sourire, je trouve plutôt amusant que le premier réflexe d’Ambrosius, lorsqu’il s’est retrouvé face à quelque chose qu’il n’arrivait pas à comprendre, ait été de se réfugier derrière des superstitions ridicules.
— C’est vrai que ce n’est pas un comportement digne d’un savant, concéda-t-elle en le gratifiant d’un timide sourire.
— Quel savant ? J’espère que vous ne parlez pas de moi ! les interrompit Tao, qui s’était visiblement lassé de sa baignade.

Mendoza et Zia se regardèrent d’un œil complice, firent mine de s’être laissés surprendre, et se mirent à rire devant le visage déconfit du jeune garçon, avant de le rassurer à son tour.

Au cœur de la nuit, bien après que les tours de garde aient été répartis entre lui et ses deux marins, et alors que tous ses compagnons de voyage avaient rejoint les bras accueillants de Morphée, Mendoza cessa un instant de contempler le ciel pour observer les trois enfants sur lesquels il s’était promis de veiller ; malgré les ronflements sonores de Pedro et Sancho, Esteban, Tao et Zia dormaient paisiblement, enveloppés dans sa cape, qu’ils se partageaient.

Il secoua doucement la tête, puis se sourit à lui-même avant de laisser, une fois encore, son esprit vagabonder parmi les astres.

L’aube viendrait bien assez tôt.
Modifié en dernier par Chaltimbanque le 15 avr. 2017, 20:39, modifié 2 fois.
I shall be telling this with a sigh
Somewhere ages and ages hence:
Two roads diverged in a wood, and I—
I took the one less traveled by,
And that has made all the difference.


"The Road Not Taken" by Robert Frost

Avatar du membre
nonoko
Maître Shaolin
Maître Shaolin
Messages : 2121
Enregistré le : 21 sept. 2013, 20:22
Statut : Hors ligne

Re: MCO one-shots ou "instants volés"

Message par nonoko »

:-@ :-@ :-@
Quelle belle scène, merci!
"On savoure mieux ce qu'on a désiré plus longtemps, n'est-ce pas Mendoza?"
Unagikami mon amour
"It was a skyfall, and a rebirth, a bloody honeymoon, for both of us"
Yokai Circus

Avatar du membre
Chaltimbanque
Vénérable Inca
Vénérable Inca
Messages : 906
Enregistré le : 08 janv. 2017, 21:44
Genre :
Âge : 32
Statut : Hors ligne

Re: MCO one-shots ou "instants volés"

Message par Chaltimbanque »

Merci beaucoup ! Contente que tu aies apprécié ! ^^
I shall be telling this with a sigh
Somewhere ages and ages hence:
Two roads diverged in a wood, and I—
I took the one less traveled by,
And that has made all the difference.


"The Road Not Taken" by Robert Frost

Hotaru
Enfant du Soleil
Enfant du Soleil
Messages : 12
Enregistré le : 30 janv. 2017, 18:43
Genre :
Âge : 40
Statut : Hors ligne

Re: MCO one-shots ou "instants volés"

Message par Hotaru »

Vraiment magnifique ! Mendoza en mode "papa" c'est ce que je préfère dans la série et j'ai toujours voulu voir une scène où il laisserait sa cape comme couverture aux enfants.

Merci beaucoup !

Avatar du membre
nonoko
Maître Shaolin
Maître Shaolin
Messages : 2121
Enregistré le : 21 sept. 2013, 20:22
Statut : Hors ligne

Re: MCO one-shots ou "instants volés"

Message par nonoko »

Hotaru a écrit :
23 févr. 2017, 22:28
Vraiment magnifique ! Mendoza en mode "papa" c'est ce que je préfère dans la série et j'ai toujours voulu voir une scène où il laisserait sa cape comme couverture aux enfants.

Merci beaucoup !
pour ma part j'ai déjà donné ma cape en couverture de nombreuses fois, du temps pas si lointain où j'étais "Maman Mendoza"...donc cette scène m'a particulièrement touchée moi aussi. Mais ce que je préfère, c'est quand Zia avoue sa peine d'avoir été traitée de sorcière. Dans l'épisode justement, c'est mon moment préféré je pense, quand Ambrosius la traite de sorcière...un moment jubilatoire pour le spectateur, qui se transforme ici en moment particulièrement émouvant.
"On savoure mieux ce qu'on a désiré plus longtemps, n'est-ce pas Mendoza?"
Unagikami mon amour
"It was a skyfall, and a rebirth, a bloody honeymoon, for both of us"
Yokai Circus

Ambrozarès
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 349
Enregistré le : 11 janv. 2014, 23:52
Localisation : Cuesmes (Belgique)
Genre :
Âge : 45
Statut : Hors ligne

Re: MCO one-shots ou "instants volés"

Message par Ambrozarès »

Cool de mettre les mystères dans un contexte historique triste (la sorcellerie condamnée par l'Inquisition, hélas fréquent au Moyen Âge et dans l'époque des Temps Modernes, époque de Charles Quint, Henri VIII, François 1er (les 3 monarques les plus puissants d'Europe au moment de l'histoire des cités d'or!)

Répondre