La vie d'un explorateur

C'est ici que les artistes (en herbe ou confirmés) peuvent présenter leurs compositions personnelles : images, musiques, figurines, etc.
Avatar du membre
Haokah
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 293
Enregistré le : 21 mai 2013, 17:14
Localisation : Toulouse / France
Statut : Hors ligne

Re: La vie d'un explorateur

Message par Haokah »

Cortes a écrit :Quelques personnes pourraient faire un avis constructif, pour voir où je dois m'améliorer ou faire attention ?
Bon, je te donne mon avis (en toute humilité, parce que ça reste subjectif).
Ta démarche est bonne, le point de vue narratif aussi. Tu maîtrises bien ce que tu veux nous raconter. :D Pour moi, il y a juste un petit problème de rythme, de "hiérarchisation des effets". C'est un peu linéaire à certains moments (et c'est le mec qui pond des posts très bavards qui te dit ça ! :roll: ). Tu te doutes qu'on allait être en attente de la scène du sauvetage d'Esteban. Je trouve que tu ne la mets pas assez en avant. Sur cette scène, tu restes un peu trop descriptif. Il faudrait peut-être la dramatiser un peu plus, parce que c'est un moment fort. Après, ces questions de style ne sont pas évidentes. Tout dépend du caractère du Mendoza que tu veux nous transmettre. Être bref et concis peut aussi être en accord avec un récit de marin un peu rustre...
Sinon, tu as un bon sens du détail. Je n'aurais peut-être pas penser à replacer le moment où Mendoza récupère le médaillon ! ;)
" Sacrebleu ! Un peu de fantaisie, mon garçon ! "
............°°° MIRA BILITAS NATURAE °°°............
MCO1 : 19/20 ... MCO2 : 10/20 ... MCO3 : 15/20

Avatar du membre
nonoko
Maître Shaolin
Maître Shaolin
Messages : 2119
Enregistré le : 21 sept. 2013, 20:22
Statut : Hors ligne

Re: La vie d'un explorateur

Message par nonoko »

Haokah a écrit :Tout dépend du caractère du Mendoza que tu veux nous transmettre. Être bref et concis peut aussi être en accord avec un récit de marin un peu rustre...
je ne saurais mieux dire, et j'ajouterais, tout dépend de ce que veut transmettre ce Mendoza à son lecteur potentiel (mémoires, confidences, récit d'aventures, compte-rendu d'une exploration, leçon de vie, etc, etc..)
"On savoure mieux ce qu'on a désiré plus longtemps, n'est-ce pas Mendoza?"
Unagikami mon amour
"It was a skyfall, and a rebirth, a bloody honeymoon, for both of us"
Yokai Circus

Avatar du membre
Haokah
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 293
Enregistré le : 21 mai 2013, 17:14
Localisation : Toulouse / France
Statut : Hors ligne

Re: La vie d'un explorateur

Message par Haokah »

Nickel ton ajout, Nonoko. ;)
" Sacrebleu ! Un peu de fantaisie, mon garçon ! "
............°°° MIRA BILITAS NATURAE °°°............
MCO1 : 19/20 ... MCO2 : 10/20 ... MCO3 : 15/20

Avatar du membre
ppgg88
Alchimiste bavard
Alchimiste bavard
Messages : 54
Enregistré le : 02 nov. 2016, 09:26
Localisation : 88, france
Âge : 17
Statut : Hors ligne

Re: La vie d'un explorateur

Message par ppgg88 »

Cortes a écrit :Quelques personnes pourraient faire un avis constructif, pour voir où je dois m'améliorer ou faire attention ?
ben franchement dit je ne vois rien !!!
PPGG88

Avatar du membre
Cortes
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 378
Enregistré le : 30 juin 2013, 11:00
Statut : Hors ligne

Re: La vie d'un explorateur

Message par Cortes »

Haokah a écrit :
Cortes a écrit :Quelques personnes pourraient faire un avis constructif, pour voir où je dois m'améliorer ou faire attention ?
Bon, je te donne mon avis (en toute humilité, parce que ça reste subjectif).
Ta démarche est bonne, le point de vue narratif aussi. Tu maîtrises bien ce que tu veux nous raconter. :D Pour moi, il y a juste un petit problème de rythme, de "hiérarchisation des effets". C'est un peu linéaire à certains moments (et c'est le mec qui pond des posts très bavards qui te dit ça ! :roll: ). Tu te doutes qu'on allait être en attente de la scène du sauvetage d'Esteban. Je trouve que tu ne la mets pas assez en avant. Sur cette scène, tu restes un peu trop descriptif. Il faudrait peut-être la dramatiser un peu plus, parce que c'est un moment fort. Après, ces questions de style ne sont pas évidentes. Tout dépend du caractère du Mendoza que tu veux nous transmettre. Être bref et concis peut aussi être en accord avec un récit de marin un peu rustre...
Sinon, tu as un bon sens du détail. Je n'aurais peut-être pas penser à replacer le moment où Mendoza récupère le médaillon ! ;)


Merci pour tes conseils !

prochain chap dimanche max
Ma fanfiction sur la vie de Mendoza, c'est ici !

Avatar du membre
Cortes
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 378
Enregistré le : 30 juin 2013, 11:00
Statut : Hors ligne

Re: La vie d'un explorateur

Message par Cortes »

Chapitre 2 : Le retour au pays


Nous n’étions plus qu’une centaine, d’après mes souvenirs. C’était trop pour trois navires, nous avons donc brûlé un navire. C’était Elcano qui était devenu le nouveau commandant de l’expédition après la mort de Magellan. Les péripéties avec les indigènes m’avaient profondément choqué. D’après le journal de bord d’un de mes camarades marin, nous avons repris la mer début Mai de l’an 1521. Bientôt deux ans après le départ de l’Espagne, je voulais à tout prix survivre pour finir ce tour de monde. La destination que nous nous étions fixés était les îles épices, les fameuses îles détenues par les Portugais. Nous avons fait de nombreuses escales pour nous ravitailler, nous avons découvert de nombreuses îles peuplées d’indigènes. Aux îles épices, la Trinidad eut un souci donc seule la Victoria (dont je faisais parti) reparti vers l’Espagne. Le reste du voyage fut bien long, et après la prise d’otage de quelques marins, nous arrivions le six septembre 1522, après trois ans de voyage, à Sanlúcar de Barrameda. Nous n’étions plus que dix-huit hommes, sur deux cent trente-sept partis au départ. Aujourd’hui, personne n’a fait le tour du globe après nous, enfin officiellement. Je revins à Barcelone quelques jours avant Noël.


Mes parents me reçurent très chaleureusement. Je me souviendrais toujours du bonheur quand je les ai revus. Mon père était fier de moi, j’avais achevé le rêve qu’il n’avait pas pu accomplir. Ma mère l’était tout autant mais ses croyances à propos du globe l’avaient chagriné. J’avais profité de l’argent récolté des épices pour leur offrir une meilleur maison, un meilleur confort. D’autant plus que je ne leur avais pas montré mon trésor, celui que j’avais volé à l’enfant. D’ailleurs, qu’était-il devenu ? Je l’avais perdu de vue de retour sur le continent. Je suis parti en tant qu’enfant de quinze ans, je suis revenu en tant qu’adulte d’environ dix-huit ans. Mes parents m’avaient offert une belle cape bleue, elle me convenait parfaitement. Comme prévu, je suis allé voir la mère de James. Déjà veuve depuis quelques années, en apprenant la mort de son fils, elle sourit en me disant qu’elle était fière de ce qu’il a accompli et qu’elle pouvait partir en paix, désormais. Je la connaissais bien, elle cuisinait très bien les gâteaux, en tout cas. Je me rappelle bien des goûters qu’elle nous préparait avec James, en revenant de l’école. Un sentiment de nostalgie apparut à ce moment là. La taverne d’un certain Rico me faisait oublier des moments de solitude comme celui-ci, une chopine de bière et tout était oublié.


Je ne savais pas ce qu’il fallait que je fasse à présent. Ce dont j’étais sûr, c’est que l’Europe entrait dans une période de grandes découvertes. Aux dernières nouvelles, Hernàn Cortès avait conquis l’empire Aztèque et l’empire Maya, au Nouveau Monde. Nombreux sont les explorateurs qui voulaient découvrir le sud et le nord de ce nouveau continent. L’envie de reprendre la mer me montait déjà à la tête. Et puis, il fallait bien que je découvre la signification de cet étrange pièce en or. Rechercher le mystérieux enfant que j’ai sauvé de la tempête, qu’était-il devenu ? Un jour de printemps, je remarquai un avis dans une rue du centre-ville. Elle nous invitait à rejoindre la flotte qui allait bientôt partir à Ormuz. Ormuz ? Qu’était-ce ? Un marin quelques mètres à côté m’appris qu’Ormuz était une petite ville maritime orientale où l’on pouvait trouver des épices, de la soie et même des pierres précieuses comme de l’or. Parmis les différentes ressources que ce marin m’avait cité, seul l’or m’intéressait. En effet, la partie du médaillon que j’avais volée était en or, elle avait déjà une grande valeur. Cependant, je ne voulais pas la vendre, j’étais alors convaincu que c’était un indice vers quelque chose de plus gros. Après tout, Cortès n’était pas rentré en Espagne depuis plusieurs années, il avait dû voler beaucoup d’or aux indigènes. C’était décidé : je devais partir vers Ormuz.
Modifié en dernier par Cortes le 20 nov. 2016, 17:29, modifié 1 fois.
Ma fanfiction sur la vie de Mendoza, c'est ici !

Avatar du membre
Cortes
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 378
Enregistré le : 30 juin 2013, 11:00
Statut : Hors ligne

Re: La vie d'un explorateur

Message par Cortes »

Désolé du temps d'attente pour un si petit chapitre, je manque de temps en ce moment !

fais historiques :

> dates du voyage de la circumnavigation
> cortès

faits inventés :

> mère de james
> parents de mendodo

faits MCO :

> ormuz (mendoza dit qu'il y est déjà allé)
> partie médaillon
> mendoza ne revoit plus esteban avant l'ep 1

Dans le prochain chap, direction Ormuz !
(dimanche pro normalement)

Bonne lecture x-)
Ma fanfiction sur la vie de Mendoza, c'est ici !

Avatar du membre
Ra Mu
Gardienne du temple - Modératrice
Gardienne du temple - Modératrice
Messages : 1803
Enregistré le : 06 oct. 2013, 20:52
Genre :
Âge : 45
Statut : Hors ligne

Re: La vie d'un explorateur

Message par Ra Mu »

C'est sympa ce que tu inventes autour de la Grande Histoire.
Mais je trouve dommage que tu expédies aussi vite 3 ans d'aventures maritimes. Il y a eu des actes de piraterie, des mutineries, des jeux de cache cache avec les portugais digne de la saison 3. Il y a, dans ce voyage, matière à aventure, et des opportunités sur l'établissement d'un lien entre le médaillon et les cités d'or.
Viracocha avait tenté le même exercice. C'est rigolo car personne ne donne à Mendodo le même type de passé.
Si tu veux un exemple pour t'inspirer, et si tu maîtrise l'anglais, je t'engage à jeter un coup d'oeil à la fic de Sailor Heva sur fanfiction. Net. Une grande admiratrice de Mendoza (et de Sailor Moon) dont le blog a cessé d'exister faute de temps. Mais ses fics perdurent sur le site de fanfiction. Elle a pris ce parti, en y ajoutant une Laguerra de son cru nommée Andeanna Camoes, elle aussi adepte du maniement de l'épée.

Après, tu t'es attaqué à un projet difficile de développer la vie de personnages dans un passé lointain. Attention aux anachronismes (je ne suis pas certaine que les enfant avaient droit à l'institution du goûter en rentrant de "l'école", qui d'ailleurs ne concernait que 15% de la population à cette date, et seulement en ville).

Avatar du membre
nonoko
Maître Shaolin
Maître Shaolin
Messages : 2119
Enregistré le : 21 sept. 2013, 20:22
Statut : Hors ligne

Re: La vie d'un explorateur

Message par nonoko »

Exercice difficile, certes, mais persévère, je suis curieuse de savoir commment tu imagines la quête dans laquelle se lance Mendoza à partir de la partie du médaillon. Avec tes connaissances, cela devrait être intéressant.
Ah, les origines de la cape....on pourrait en faire des analyses à partir de la simple information que tu as fournie!
"On savoure mieux ce qu'on a désiré plus longtemps, n'est-ce pas Mendoza?"
Unagikami mon amour
"It was a skyfall, and a rebirth, a bloody honeymoon, for both of us"
Yokai Circus

Avatar du membre
Cortes
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 378
Enregistré le : 30 juin 2013, 11:00
Statut : Hors ligne

Re: La vie d'un explorateur

Message par Cortes »

Ra Mu > Merci pour tes références ! J'irai y jeter un coup d'oeil.
Je dirais que c'est volontaire de ne pas détailler le voyage, je n'ai pas trop l'envie de développer des élements aux faits réels et prendre le risque de faire des anachronismes.
En effet, celui de l'école est présent, même si j'ai précisé dans le prologue que Mendoza était allé à l'écolé puis abandonné très tôt.

nonoko > je réserve pas mal de trucs ^^

En fait, je compte faire de la partie avant 1532 une partie ""expédiée"" mais qu'elle soit tout aussi intéressante.
Ce n'est que là que le récit va prendre tout son sens (à commencer par le titre).
Je pense ne prendre en compte que la 1ère saison, puis inventer le reste.
Au final, cette fic va s'étaler sur de nombreux mois (dans la vraie vie).

Merci pour vos réactions ! (:
Ma fanfiction sur la vie de Mendoza, c'est ici !

Répondre