Épisode 2 : Le daimyō Shimazu

Les critiques, remarques, spoilers et tout ce qui concerne les épisodes de la troisième saison !

Donnez une note à l'épisode 2 de la saison 3

0
0
Aucun vote
1
0
Aucun vote
2
1
4%
3
0
Aucun vote
4
0
Aucun vote
5
1
4%
6
13
54%
7
3
13%
8
4
17%
9
1
4%
10
1
4%
 
Nombre total de votes : 24

Avatar du membre
Bend
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 230
Enregistré le : 24 oct. 2012, 09:12
Contact :
Statut : Hors ligne

Re: Épisode 2 : Le daimyō Shimazu

Message par Bend »

Bon, j'ai vu l'épisode 2. Pour résumer, je n'ai pas vraiment aimé, mais j'ai bien rigolé quand même (merci à Esteban et à la pêcheuse de perles).

Mais commençons par le début :
Comme je le disais dans ma critique précédente, le vieillard masqué, c'est une reprise de Tao masqué sur son île.
Pour ceux qui ont oublié, Tao apparaissait à plusieurs reprises avec un masque.
Première apparition, on voit juste le masque effrayant qui nous prend par surprise, nous et Pedro et Sancho. Les deux personnages sont retrouvés inconscients.
Deuxième apparition, de nuit, avec une ambiance de suspense. On s'aperçoit que le monstre est en fait un personnage masqué, mais il reste inquiétant car il s'approche de nos héros endormis. Tout s'accélère quand Esteban, terrorisé, se met à crier (ce qui prouve, au passage, que tout le baratin sur le traitement sexiste de Zia dans la saison 1 est bidon car Zia a peur mais elle sait se retenir de crier, elle). Bref, la scène de suspense se transforme en scène de poursuite et Zia se fait enlever (pas parce que c'est une fille, mais parce que ça correspond à la légende).
Troisième et dernière apparition du monstre, Esteban se cache dans la cabane du monstre et s'aperçoit que le monstre est en fait un enfant comme lui et qu'il est bienveillant envers Zia. Esteban se découvre et tente de faire peur à Tao, mais la situation dégénère et Tao le menace d'une arme. C'est le cliffhanger qui a été retiré par les français à l'époque. Dans l'épisode suivant, ils se disputent, mais en discutant, Tao s'aperçoit qu'Esteban fait aussi partie de la prophétie, ils se calment et Tao leur offre à manger...
Tout ça pour montrer que, dans la série originale, l'idée du personnage masqué est traîtée pleinement, en évoluant au fil du temps, car à chaque fois qu'il apparaît, une nouvelle information est donnée au spectateur.
Dans l'épisode 1 de cette saison 2, on avait plusieurs plans qui nous montraient le vieillard masqué marché dans la forêt. On voyait de suite qu'il portait un masque, ce qui désamorçait complètement le côté effrayant qu'il pouvait avoir. Du coup, on peut se demander pourquoi lui faire porter un masque surtout qu'il est filmé de dos la plupart du temps (si ce n'est pour faire un clin d'oeil à la série originale). De plus, les plans avec ce vieillard donnaient toujours la même information sans aucune évolution : le vieillard masqué espionne les héros en marchant dans la forêt à deux ou trois reprises. C'était redondant en plus de finir par banaliser la situation.
A la fin de cet épisode 2, comme dans la version japonaise de la série originale, il y a un cliffhanger. Ce qui est mal fait, c'est que ce n'est qu'à ce moment-là que l'on nous montre le masque effrayant que le vieillard porte. C'est bête, car le réalisateur aurait commencé par là, sans nous révéler que c'est un masque et les scènes d'espionnage devenaient beaucoup plus intéressantes.
Bref, c'est fait à l'envers.
Mais le pire, je trouve, c'est le retournement de situation. Alors que dans la série originale, les personnages se menaçaient d'abord, s'engueulaient ensuite, et enfin, discutaient pour finir par s'entendre. Là, tout s'arrête d'un coup, brusquement parce que le vieillard voit les médaillons. Le revirement est trop soudain et paraît donc très artificiel. Mais le plus dommage, c'est que la situation ne se résout pas par l'intelligence d'une discussion comme dans la saison 1. Non, elle se résout car, comme le montre le vieillard, il y a deux encoches en forme de médaillon sur l'objet en orichalque. C'est aussi stupide que ça.
Tout aussi stupide. l'indice trouvé dans l'objet est un hologramme liquide... super bavard. Dans la série originale, on se souvient que les quipus et autres parchemins avaient un sens cryptique dont on ne découvrait le sens qu'avec le temps et l'étude de Tao.
Là, hop là, je sors de l'objet en orichalque et je donne directement au personnage l'information qu'ils veulent connaître.
Bienvenue dans l'aventure pour les nuls. Laissez votre cerveau à l'entrée, on s'occupe de tout.
Pour finir avec le clin d'oeil de la série originale, le vieillard masqué emmène les personnages dans sa cabane et leur offre à manger.

Bon, passons à Gaspard, autre clin d'oeil à la série originale. Dans l'épisode 1 de la saison 2, Gaspard expliquait à Mendosa qu'il apprenait à l'armée japonaise à se servir d'armes. On pourrait se dire que le personnage est vraiment dangereux car il rend encore plus fort l'ennemi de nos héros. Que nenni, dans cet épisode, on a la démonstration que Gaspard ne sait pas se servir d'une arme, mais que, du coup, l'armée japonaise n'en sortira pas plus forte... Dommage.

Dans la suite de l'épisode, le vieillard masqué fait penser à Apo, le gardien du temple souterrain du fort de Tumbes. Il a lui aussi ce côté un peu fou, sauf qu'il n'est pas une aide comme Apo, mais au contraire, un obstacle pour nos héros car il parle fort à des moments où les héros essaient d'être discrets.
Je me rends compte à ce moment-là que le personnage n'est pas intéressant car il ne comporte aucun mystère (contrairement aux personnages de ce type, comme Apo, dans la série originale).

Un des trucs les plus choquants de cet épisode, c'est quand même quand Esteban fonce dans le ventre de Gaspard.
On se souvient que la violence dans la série originale était surtout réservée à Mendosa qui l'utilisait rarement. En effet, dans la série originale, on utilisait sa tête, mais pas pour cogner les autres mais pour discuter (voir plus haut), réfléchir et sortir des situations par le haut. Là, Esteban devient stupidement brutal.
Et puis, dans la série originale, Esteban ne faisait pas le poids face à Gaspard, ce qui mettait du suspense et obligeait justement Esteban à être intelligent. Là, Esteban massacre Gaspard, qui au lieu d'être une menace, devient un gag sur pattes, se prenant tout dans la tête (encore).

Mais s'il y a bien un gag dans cet épisode, c'est quand Esteban tente de prendre les contrôles du grand condor en plongeant dans la mer. On admire déjà comment il balaie les conseils de respiration de Mariko d'un revers de la main. Donc, Esteban plonge, mais au lieu de s'arrêter au niveau de la tête du condor, il va jusqu'à toucher le fond.
Toucher le fond... de la mer, pas de la bêtise... Quoique... Du coup, il se prend les pieds dans les algues. :lol:
Le plus drôle, c'est qu'il remonte et dit qu'il a été surpris par les algues (premier gag) et que le Grand Condor est plus profond qu'il ne le pensait (deuxième gag).
En fait, les scénaristes français de cette suite voulaient donner une bonne leçon de féminisme aux scénaristes japonais de la série originale (les sales machos). Ils ont donc rendu stupide et maladroit Esteban pour que Zia nous prouve qu'elle est une fille forte et intelligente, car elle, quand elle veut aller dans le Grand Condor, elle ne touche pas le fond, elle s'arrête au niveau de la tête. Ouha !!!!
On peut aussi admirer comment, elle, elle écoute les conseils de Mariko (pêcheuse de perles s'il-vous plait), qui sous l'eau lui montre à Zia les algues à éviter, les algues qui ne sont, de toute façon, pas sur le chemin du Grand Condor, rappelons-le. Bref, les filles esquivent avec talent les algues qui ne sont pas sur leur chemin.
Girls power !
Mais là, pas de bol, il y a des requins.
Ha oui, c'est là que je me suis dit : Tiens, c'est bizarre, Mariko connaît très bien l'emplacement des algues dangereuses, mais, par contre, les coins à requins, elle les a oublié... :lol:

Bref, quand je parle de la série originale, il faut bien comprendre que ce n'est pas pour dire que c'était mieux avant, mais pour montrer comment une même idée peut être exploitée différemment et mieux surtout...
Pour découvrir ce qui a été perdu dans l'adaptation des Cités d'Or en français, venez visiter mon blog : http://estebantaozia.blogspot.fr/

Herlock
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 368
Enregistré le : 25 nov. 2012, 18:24
Statut : Hors ligne

Re: Épisode 2 : Le daimyō Shimazu

Message par Herlock »

Je partage largement la vision constructive de Routard, notamment pour la saison 3, qui gomme les aspects les plus scandaleux de la saison 2: le rythme et l'histoire y sont mieux construits, les gamineries ramenées à une juste proportion, les visages moins grossièrement grimaçants, les musiques plus diverses et présentes, et surtout le caractère des personnages (partiellement) retrouvé: Esteban est plus courageux, Zia moins chipie, Tao moins sale gosse, et Mendoza plus présent. Cela change tout !

Deux points sur lesquels je ne suis pas tout à fait d'accord, cependant:

1) "la place des femmes". J'ai déjà eu l'occasion de dire que je m'inscris en faux contre cette légende qui voudrait que Zia soit un stéréotype de femme soumise reflétant le sexisme des années 80 dans la saison 1 ! Elle n'y est pas soumise, mais introvertie, ce qui n'a rien à voir. Elle démontre son intelligence et son courage en de multiples occasions, tout en réservant l'expression de ses sentiments pour les personnages et les circonstances où elle est en confiance. Cela lui confère beaucoup de dignité, de mystère et même de classe. Dans la saison 2, on en a fait une chipie délurée, qui doit absolument prouver que les filles, ça sait tout faire comme les garçons, et même mieux ! Je déteste ce féminisme à deux balles niant toute différence sexuelle. Mais bon c'est un peu atténué dans la saison 3, même s'il y a des résurgences: dans l'épisode 2, il faut bien montrer que cet empoté d'Esteban est inapte à récupérer le condor, tandis que les filles, elles, sont degourdies ! :)

2)La technologie de Mu: elle était sans doute très avancée, mais pas à ce point. Pour le coup ce n'est pas la saison 1 qui est ancrée dans les années 80, mais les 2 et 3 qui sont ancrées dans les années 2010. Tous ces hologrammes animés, ces pièces volantes, ces véhicules si fluides qu'on les croirait vivants, ces interfaces tactiles qu'on dirait sorties de Minority Report et tournant sous Android 35.3, c'est too much ! :)

Mais bon, au final c'est de très bonne facture, c'est de loin ce qui se fait de mieux aujourd'hui, et cela me permet de vivre (partiellement) une deuxième enfance dans le partage avec mon garçon de 7 ans qui s'émerveille, donc, que demande le peuple ! :)
Modifié en dernier par Herlock le 22 oct. 2016, 10:12, modifié 1 fois.
MCO1: 19/20
MCO2: 14.5/20

Avatar du membre
Routard
Grand prêtre de la Cité - Webmaster
Grand prêtre de la Cité - Webmaster
Messages : 1007
Enregistré le : 20 mai 2005, 12:00
Genre :
Âge : 42
Contact :
Statut : Hors ligne

Re: Épisode 2 : Le daimyō Shimazu

Message par Routard »

Petite info : Yoshi est a priori un clin à Hayao Miyazaki
Au revoir, à bientôt
Routard,
https://www.LesCitesdOr.com

Herlock
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 368
Enregistré le : 25 nov. 2012, 18:24
Statut : Hors ligne

Re: Épisode 2 : Le daimyō Shimazu

Message par Herlock »

On s'est pas concertés avec Bend, mais on est d'accord sur le féminisme :)
Bend, je connais ta rigueur et ton exigence, mais je t'engage à donner sa chance à la saison. J'ai vu 16 épisodes maintenant, et je peux dire sereinement que, si la série originelle restera à jamais à part et inégalable, la saison 3 est cependant une très belle surprise. A partir du 7 ça devient exceptionnel !
MCO1: 19/20
MCO2: 14.5/20

Avatar du membre
Haokah
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 293
Enregistré le : 21 mai 2013, 17:14
Localisation : Toulouse / France
Statut : Hors ligne

Re: Épisode 2 : Le daimyō Shimazu

Message par Haokah »

Herlock a écrit : 2)La technologie de Mu: elle était sans doute très avancée, mais pas à ce point. Pour le coup ce n'est pas la saison 1 qui est ancrée dans les années 80, mais les 2 et 3 qui sont ancrées dans les années 2010. Tous ces hologrammes animés, ces pièces volantes, ces véhicules si fluides qu'on les croirait vivants, ces interfaces tactiles qu'on dirait sorties de Minority Report et tournant sous Android 35.3, c'est too much ! :)
Cette surenchère technologique me met mal à l'aise aussi. Je trouve ça trop futuriste... C'est vrai qu'en analysant l'ADN de la fin des MCO1 beaucoup de choses sont possibles - peut-être trop... Alors pourquoi pas des batailles au pistolet laser, des mutants avec des super-pouvoirs, des portails de téléportation ? Qu'est-ce que les scénaristes de BS se sont donnés comme limites ? J'avoue que ça me fait un peu peur...
Et qu'est-ce qu'ils nous préparent pour la réunion des 7 Cités ?...

Après, c'est un parti-pris scénaristique - et je suis prêt à l'accepter. L'histoire qu'on nous raconte ici tient tellement la route dans sa globalité (j'en suis à l'épisode 16), que pour moi ces questions passent finalement au second plan. Sur le coup, je fais confiance à Blue Spirit (et pourtant c'était pas gagné!). Et j'ai plus envie de me laisser aller à ce qu'ils proposent, et qui est très chouette, plutôt que de me crisper sur ce que j'aurai voulu (un propos plus sombre, plus adulte, qui j'espère un jour verra le jour sous forme de romans ou de bandes-dessinées - pourquoi pas)...
Modifié en dernier par Haokah le 22 oct. 2016, 12:45, modifié 2 fois.
" Sacrebleu ! Un peu de fantaisie, mon garçon ! "
............°°° MIRA BILITAS NATURAE °°°............
MCO1 : 19/20 ... MCO2 : 10/20 ... MCO3 : 15/20

Avatar du membre
Haokah
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 293
Enregistré le : 21 mai 2013, 17:14
Localisation : Toulouse / France
Statut : Hors ligne

Re: Épisode 2 : Le daimyō Shimazu

Message par Haokah »

Herlock a écrit : J'ai vu 16 épisodes maintenant, et je peux dire sereinement que, si la série originelle restera à jamais à part et inégalable, la saison 3 est cependant une très belle surprise. A partir du 7 ça devient exceptionnel !
100% d'accord. Comme quoi, quand on nous raconte une bonne histoire, ça nous rend plus tolérant sur les trucs qui clochent ou sur des choix scénaristiques ou de design qu'on aurait pas fait. Et là, le scénario est vraiment prenant. La proposition de Blue Spirit est cohérente et ils maîtrisent leur sujet. C'est effectivement une très belle surprise !
" Sacrebleu ! Un peu de fantaisie, mon garçon ! "
............°°° MIRA BILITAS NATURAE °°°............
MCO1 : 19/20 ... MCO2 : 10/20 ... MCO3 : 15/20

Avatar du membre
Ra Mu
Gardienne du temple - Modératrice
Gardienne du temple - Modératrice
Messages : 1710
Enregistré le : 06 oct. 2013, 20:52
Genre :
Âge : 45
Statut : Hors ligne

Re: Épisode 2 : Le daimyō Shimazu

Message par Ra Mu »

Haokah a écrit :
Herlock a écrit : J'ai vu 16 épisodes maintenant, et je peux dire sereinement que, si la série originelle restera à jamais à part et inégalable, la saison 3 est cependant une très belle surprise. A partir du 7 ça devient exceptionnel !
100% d'accord. Comme quoi, quand on nous raconte une bonne histoire, ça nous rend plus tolérant sur les trucs qui clochent ou sur des choix scénaristiques ou de design qu'on aurait pas fait. Et là, le scénario est vraiment prenant. La proposition de Blue Spirit est cohérente et ils maîtrisent leur sujet. C'est effectivement une très belle surprise !
Tout à fait d'accord sur ce point avec Herlock et Haokah.
Je vais simplement revenir sur cette idée de "féminisme", qui m'avait retenue de signer la pétition de Herlock à l'époque.

Zia est une fille intelligente courageuse et qui sait agir: on le voit clairement dans l'épisode 9 de la série d'origine. Le seul problème est qu'elle a démontré la plus grande partie de son potentiel à ce stade. Étant donné son histoire, elle est au départ la plus avancée et la plus mature du groupe au début de la série. Tao et surtout Esteban doivent encore évoluer.
Le résultat est qu'à chaque situation critique (à deux exception près) par la suite, les scénaristes mettent Zia quasi systématiquement en retrait car ce sont les garçons qui prennent les initiatives pour faire leur expérience. Du reste, elle se transforme de façon horripilante en princesse à sauver, incapable de se libérer seule alors qu'elle en a fait la démonstration sur le Solaris.

J.-L. François a simplement rééquilibré le trio en lui laissant plus de marges de manœuvre, c'est à dire qu'il lui laisse des occasions d'exprimer ses qualités , qualités qu'elle avait au départ. C'est pas plus mal et c'est bienvenu. Après il y a l'intention et la mise en œuvre. Il y aura toujours des moments qui feront tiquer en fonction de son vécu. Et là c'est une question purement subjective.
A titre personnel, la saison 2 ne me choque pas plus que cela sur ce point. Je suis plus dérangée par sa mise en avant très prononcée dans cette saison 3 qui se justifie moins à mes yeux.
Je ne peux pas m'exprimer plus sans spoiler ce qu'ils font du personnage par la suite et qui me questionne encore plus.

Avatar du membre
Morcar
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 210
Enregistré le : 03 janv. 2011, 10:15
Âge : 38
Contact :
Statut : Hors ligne

Re: Épisode 2 : Le daimyō Shimazu

Message par Morcar »

Bend a écrit :Tout aussi stupide. l'indice trouvé dans l'objet est un hologramme liquide... super bavard. Dans la série originale, on se souvient que les quipus et autres parchemins avaient un sens cryptique dont on ne découvrait le sens qu'avec le temps et l'étude de Tao.
Là, hop là, je sors de l'objet en orichalque et je donne directement au personnage l'information qu'ils veulent connaître.
Je suis assez d'accord avec toi. Je trouve également très très dommage que tout à coup les découvertes des héros soient des hologrammes qui expliquent tout. Ca retire tout le mystères de leurs découvertes, je trouve.
Mais bon, c'est dans l'esprit d'énormément de productions de SF d'aujourd'hui, donc on va dire que c'est dans l'air du temps. Mais c'est ce qui est d'autant plus dommage, car je trouve que ça manque cruellement d'originalité tant ce genre de chose a été vu et revu ces dernières années. Mais pas pour les plus jeunes spectateurs, sans doute, qui eux n'ont pas vu nécessairement ça aussi souvent que les adultes.

J'ai souri cependant au début de l'épisode, en voyant ce clin d'œil à "Star Wars 4", quand le vieillard masqué agite son bâton au-dessus de sa tête :D

J'ai apprécié le fait d'entendre plus souvent des thèmes musicaux rappelant ceux de la série originale, également.

Avatar du membre
Ra Mu
Gardienne du temple - Modératrice
Gardienne du temple - Modératrice
Messages : 1710
Enregistré le : 06 oct. 2013, 20:52
Genre :
Âge : 45
Statut : Hors ligne

Re: Épisode 2 : Le daimyō Shimazu

Message par Ra Mu »

Bend a écrit :Mais s'il y a bien un gag dans cet épisode, c'est quand Esteban tente de prendre les contrôles du grand condor en plongeant dans la mer. On admire déjà comment il balaie les conseils de respiration de Mariko d'un revers de la main. Donc, Esteban plonge, mais au lieu de s'arrêter au niveau de la tête du condor, il va jusqu'à toucher le fond.
Toucher le fond... de la mer, pas de la bêtise... Quoique... Du coup, il se prend les pieds dans les algues. :lol:
(...)
On peut aussi admirer comment, elle, elle écoute les conseils de Mariko (pêcheuse de perles s'il-vous plait), qui sous l'eau lui montre à Zia les algues à éviter, les algues qui ne sont, de toute façon, pas sur le chemin du Grand Condor, rappelons-le. Bref, les filles esquivent avec talent les algues qui ne sont pas sur leur chemin.
Girls power !
J'adore ton style, aussi pêchu que celui de Cobra :D

En revanche, je viens de revoir cette séquence.
Esteban va au fond, oui, car il veut se mettre sous le bec pour emprunter l'échelle. Comme sur la terre ferme. Je ne vois rien d'incohérent à ce geste. Ce faisant, il passe par la gauche de l'oiseau , là où les algues sont abondantes. Il se fait surprendre car il ne pensait pas qu'elle le tiendraient prisonnier.
Mariko passe par la droite, là où les algues sont plus rares, passe sous l'aile, à ras, du condor et se faufile ensuite directement en haut du bec. Elle choisit le chemin le plus rapide pour économiser son souffle. Les filles descendent ensuite vers l'échelle en tournant autour du bec. Elles évitent soigneusement le fond. C'est juste du bon sens.

Le condor est vachement profond. C'est vrai. Au pif il est à 20/30m de profondeur. En apnée, c'est une sacrée gageure.
Là où je rejoint ton questionnement, c'est pourquoi Esteban n'y retourne pas. On dirait qu'ils veulent lui coller sur le dos la peur de l'eau. Bof.

Ambrozarès
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 349
Enregistré le : 11 janv. 2014, 23:52
Localisation : Cuesmes (Belgique)
Genre :
Âge : 45
Statut : Hors ligne

Re: Épisode 2 : Le daimyō Shimazu

Message par Ambrozarès »

J'ai constaté que Zia sait parfaitement nager! Dans la saison 1, elle est prise par la main par Estéban, Mendoza et Tao!
Il est vrai aussi, c'est une expérience qu'elle a acquise à la perfection! À vrai dire, la Zia réservée, prend de l'assurance insensiblement, déjà dans l'épisode 9 de la saison 1 quand elle réussit à fuir du San Miguel pour aller vers le Solaris, avec risques! De plus plus tard elle propose de faire exploser le Solaris, à cause des menaces de Gomez, qui ne tient pas parole d'épargner le village Inca! De cette manière elle sauve le village d'un massacre!

Dans la saison 2 déjà dans le sous sol du temple de Pékin qui se remplit d'eau quand ils sont à la recherche du dragon jaune!
Et ose plonger à l'oasis, alors que les garçons se chamaillent!

Répondre