Fanfiction "Majesté"

C'est ici que les artistes (en herbe ou confirmés) peuvent présenter leurs compositions personnelles : images, musiques, figurines, etc.
Avatar du membre
smilemma
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 149
Enregistré le : 28 nov. 2016, 21:35
Genre :
Âge : 21
Statut : Hors ligne

Fanfiction "Majesté"

Message par smilemma »

Bonjour à tous ! Je me décide finalement à vous partager une fanfiction que j'avais entamée il y a de cela plusieurs mois. A la base je voulais surtout l'écrire pour moi, pour mon propre plaisir, pour mettre des mots sur une histoire que j'avais déjà en partie imaginée dans mon esprit. Mais en fin de compte, je me dis que ça ne coûte rien de vous la faire lire aussi, qui sait, peut-être que ça intéressera quelqu'un ? Et puis j'aime beaucoup avoir des retours critiques, c'est ce qui permet de progresser, n'est-ce pas ? (N.d.A : j'ai relu mon "n'est-ce pas" avec la voix de Jean-Marie Le Pen, c'était bizarre)(N.d.A bis : il faut que j'arrête d'inclure des N.d.A dans mes introductions, ça n'a aucun sens).
Bon, avant toute chose, je précise qu'il s'agit d'une fanfiction inspirée de la saison 1 des Mystérieuses cités d'or, pas de trace donc des saisons 2 et 3 ici. Pour être exacte, il s'agirait plutôt d'une réécriture de la saison 1 mais centrée sur un nouveau personnage introduit par mes soins (et pas n'importe lequel haha). Au passage, vous vous en rendrez vite compte, j'ai pris quelques libertés historiques.
Bon, là vous vous dites certainement "Oula mais dans quoi elle veut nous embarquer celle-là ?" Je conçois que ça puisse paraître étrange et sans grand intérêt pour certains de réécrire une histoire pré existante, mais, je le répète, c'est juste MON interprétation et rien ne vous oblige à y adhérer ^^ Cependant j'ai essayé (et j'essaye toujours, je suis bien loin d'avoir terminé l'écriture de cette fanfiction) de faire en sorte de ne pas être trop redondante et de ne pas simplement retranscrire à l'écrit le dessin animé original. Bon allez, j'arrête de vous embêter avec cette introduction interminable et vous souhaite une bonne lecture ! :)

*******

« Majesté ? Votre bain est prêt. »

La reine se leva du divan dans lequel elle était installée en silence, se contentant de suivre Maria, sa jeune domestique, de la démarche élégante qui lui était coutumière. Celle-ci s'était habituée au caractère peu loquace de la reine. Elle ne prononçait jamais un mot plus haut que l'autre, semblant rester maîtresse d'elle-même en toutes circonstances. Sa servante en était très admirative, considérant que c'était là une marque de raffinement caractéristique de la royauté.

La souveraine prit place devant le grand miroir en or massif qui trônait près du baquet d'eau. Maria avait désormais l'habitude de ce rituel, bien que peu fréquent à la cour d'Espagne. De nombreuses rumeurs circulaient, d'aucuns pensaient que l'eau pouvait causer des maux tels que la syphilis en pénétrant les pores de la peau. Son altesse Eva ne semblait guère s'en préoccuper, elle prenait en effet un bain chaque soir.

Comme d'accoutumée, Maria n'osa pas parler tandis qu'elle retirait un à un les rubans qui ornaient les longues boucles blondes. De même, elle resta silencieuse alors qu'elle dénouait délicatement le corset trop serré, instrument de torture que la souveraine supportait pourtant sans broncher.

« Merci Maria, tu peux disposer.

— Comment ? » s'enquit l'intéressée, surprise. D'ordinaire, elle restait durant toute la toilette de la reine, s'occupant de rincer ses cheveux et de les peigner.

« Je souhaiterais rester seule un moment. Cela te pose-t-il un problème ?

— N...non, votre altesse. » balbutia Maria avant de quitter la pièce, prenant soin de refermer la porte derrière elle.

A peine fut-elle sortie que la reine poussa un soupir de soulagement. Elle était fatiguée d'être suivie en permanence, fatiguée de n'avoir pour seule compagnie que des domestiques ennuyeux. Elle avait cru que tout cela changerait lorsque le commandant Pizarro lui avait fait présent d'une jeune inca ramenée de l'une de ses expéditions, cinq ans plus tôt. Pourtant, elle avait rapidement déchanté. La fillette ne parlait jamais, ou presque, et affichait continuellement un air triste, ressassant sans doute son passé aux Amériques.
Quelque part, Eva la comprenait. Elle aussi avait dû quitter le Portugal en épousant le roi, laissant derrière elle sa famille et son amie d'enfance, Sofia. Elle ne se souvenait que trop bien de la douleur qu'elle avait ressentie lorsqu'on l'avait arrachée à son pays et de sa déception en découvrant pour la première fois le visage de son mari. Son futur conjoint était à peine plus grand qu'elle, trapu, la mâchoire proéminente. Son regard froid lui déplaisait au plus haut point, à la fois calculateur et sans pitié. En son for intérieur, Eva le méprisait, et elle savait que c'était réciproque.

Chassant ces pensées sombres d'un mouvement de tête, elle releva les yeux vers le miroir qui lui faisait face. Ses yeux bleus semblaient éteints, lassés par la monotonie de sa vie. Où était donc passée l'enfant insouciante qui faisait le malheur de ses gouvernantes lorsqu'elle vivait au château de Saint Georges ? Elle qui était autrefois si gaie et enjouée n'était plus qu'une silhouette sans âme, jouant à être reine et à agir comme tel.

La jeune femme - elle venait de fêter ses vingt-quatre printemps - se glissa dans l'eau tiède avec délectation. Elle ne comprendrait décidément jamais la méfiance de ses contemporains vis-à-vis des bains. Les yeux clos, elle se laissa aller à des pensées indignes d'une souveraine et de la bonne chrétienne qu'elle était censée être. Elle se surprit à souhaiter le décès du roi, peut-être dans une chasse à courre. Le royaume serait en deuil bien sûr, mais elle se verrait soulagée de ne plus être forcée de remplir ses obligations maritales. L'idée de devoir donner un héritier à ce sinistre personnage qu'était Charles Quint la répugnait.

Pour tout dire, elle ne le voyait que très peu, le roi étant trop occupé à gérer les affaires du royaume pour se permettre de passer du temps avec elle. De plus, sa rivalité avec le roi de France monopolisait ces temps-ci toute son attention. Les rares moments qu'il accordait à la reine étaient tard le soir, dans ses appartements, à son grand désespoir. En plus de n'être pas gâté physiquement, il faisait un piètre amant, brutal et égoïste. Dieu que leurs ébats étaient longs, qu'il était difficile de subir les va-et-vient maladroits d'un homme qu'elle haïssait sans laisser couler une larme.
Les journées de la souveraine étaient à l'image de ses nuits, extrêmement répétitives, alternant entre réveil entourée de domestiques, dîner, messe, promenade dans le parc et cérémonie du Coucher. Pourtant, au plus profond de son cœur, elle rêvait d'aventure, de liberté... Tout plutôt que cette routine d'un ennui insupportable.

Eva rouvrit les yeux. Il était temps pour elle de sortir, l'heure des vêpres approchant. Elle était en effet censée recevoir Garcilaso de la Vega, éminent poète et militaire, ainsi que son épouse. Cela ne l'enchantait guère, mais son statut de reine consort ne lui laissait pas le choix.

Tout en prenant soin de ne pas glisser en quittant la vasque, elle se saisit d'un drap et couvrit son corps dénudé. Alors qu'elle se séchait, elle s'approcha de la petite fenêtre et put constater que le jour commençait à décliner. Le temps était morose, des nuages menaçants s'amoncelaient et présageaient des averses. Elle pesta intérieurement, elle n'aurait pas l'occasion d'effectuer sa promenade rituelle le lendemain.
Décidant qu'elle avait suffisamment perdu de temps, elle appela Maria afin qu'elle s'occupe de sa toilette. La servante, qui était restée près de la porte car trop effrayée à l'idée de ne pas entendre le signal de la reine, accourut immédiatement. Cela n'étonna pas cette dernière : Maria était une domestique dévouée, même s'il lui arrivait parfois de la trouver trop présente.

***

Il était tard lorsque la reine regagna ses appartements. Le souper avec le couple s'était éternisé, De la Vega étant un homme qui aimait s'écouter parler. Eva avait acquiescé poliment, sourit de manière cordiale et avait fait en sorte de ne pas laisser transparaître sa fatigue, tout en rêvant de se glisser dans son lit et dormir.
Suivie de ses femmes de chambre, elle s'assit devant la coiffeuse et laissa les servantes commencer à la préparer pour la nuit. La reine avait toujours été admirative de l'habileté avec laquelle elles dénouaient les rubans, peignaient ses cheveux pourtant longs et défaisaient les corsets... Comme si elles avaient agi ainsi leur vie durant. Après tout, c'était certainement le cas : les premières venues ne pouvaient prétendre à servir la famille royale.

Soudain, la porte s'ouvrit à la volée et le roi fit irruption dans la pièce. Médusée, Eva retint son souffle tandis qu'il ordonnait aux domestiques de sortir d'un simple geste de la main. Celles-ci obtempérèrent immédiatement, aucune n'osant contredire le monarque. Des frissons parcoururent le corps de la souveraine. Les yeux de son époux lançaient des éclairs, il était d'une humeur exécrable.

« Bonsoir, señora. »

Le ton était froid, dénué de toute émotion.

« Bonsoir señor, répondit-elle calmement. Que me vaut l'honneur de cette visite ? »

Son interlocuteur l'observa de haut en bas avec insistance, comme pour montrer l'évidence de la raison de sa présence dans la chambre. Les sourcils de la reine se froncèrent de manière presque imperceptible, alors qu'elle répliquait :

« Je crains de ne pouvoir accéder à votre requête. La journée fut longue et je souhaiterais me mettre au lit rapidement.

— J'ai le regret de vous annoncer que vous allez devoir me satisfaire d'abord, rétorqua le roi avec une colère à peine contenue.

— Malheureusement...

— ...Je ne vous laisse pas le choix, la coupa-t-il.

— Votre altesse, je vous prie de bien vouloir me croire... »

Il s'avança d'un pas menaçant vers sa femme, qui était toujours assise sur le tabouret posé devant la coiffeuse. Sans même en avoir conscience, elle planta ses ongles dans le tissu, redoutant le moment où il la toucherait.
Celui-ci ne tarda pas à venir. Le roi l'attrapa fermement par le bras, la forçant à se mettre debout. Ils se faisaient désormais face ; la tension qui régnait autour d'eux était palpable. Avant que la jeune femme ne puisse réagir, il commença à l'embrasser dans le cou. Elle en aurait presque pleuré de rage, elle mourrait d'envie de le repousser, mais elle savait pertinemment qu'en agissant ainsi elle ne ferait qu'aggraver son cas. Résignée, elle ne résista pas alors qu'il l’entraînait vers le lit.

De longues minutes plus tard, le roi quitta la chambre, laissant derrière lui une femme à la mine défaite, les cheveux en bataille. Il ne fallut que quelques instants pour que les domestiques reparaissent, penaudes.

« Sortez, s'il vous plait.

— Mais majesté, votre toilette...

— Pour l'amour de Dieu, sortez ! »

La reine s'était levée d'un bond, arborant une mine furieuse qui ne lui ressemblait pas. Les suivantes sursautèrent et obéirent, trop choquées pour protester.
Eva attendit que la porte soit close pour laisser aller ses émotions. Elle s'effondra en sanglots, qu'elle espérait silencieux.

*******
Voilà, j'attends vos retours sur cette première partie avec impatience :D J'espère qu'elle n'est pas trop "choquante" et qu'elle ne posera pas de problème... Promis, la suite sera plus soft !
"Pardonne-moi Esteban, mais la mort ne m'émeut plus."

Avatar du membre
TEEGER59
Grand Condor
Grand Condor
Messages : 2935
Enregistré le : 02 mai 2016, 14:53
Localisation : Valenciennes
Genre :
Âge : 42
Contact :
Statut : Hors ligne

Re: Fanfiction "Majesté"

Message par TEEGER59 »

smilemma a écrit :
31 mai 2017, 16:54
Au passage, vous vous en rendrez vite compte, j'ai pris quelques libertés historiques.

...Elle ne se souvenait que trop bien de la douleur qu'elle avait ressentie lorsqu'on l'avait arrachée à son pays et de sa déception en découvrant pour la première fois le visage de son mari. Son futur conjoint était à peine plus grand qu'elle, trapu, la mâchoire proéminente. Son regard froid lui déplaisait au plus haut point, à la fois calculateur et sans pitié. En son for intérieur, Eva le méprisait, et elle savait que c'était réciproque.
Libertés historiques: effectivement!
Moi qui vient de passer mon après midi à regarder "secrets d'histoire" sur François 1er puis sur Charles Quint, ce dernier a fait un mariage de raison avec Isabelle de Portugal (Eva).
Mariage de raison qui s'est très vite transformé en mariage d'amour...

https://youtu.be/3GMPEU2szqE
:Laguerra: : AH! Comme on se retrouve!
:Mendoza: : Ma première leçon ne t'a pas SUFFIT?
:Laguerra: : Cette fois, tu ne t'en sortiras pas si FACILEMENT!

Avatar du membre
smilemma
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 149
Enregistré le : 28 nov. 2016, 21:35
Genre :
Âge : 21
Statut : Hors ligne

Re: Fanfiction "Majesté"

Message par smilemma »

TEEGER59 a écrit :
31 mai 2017, 18:40
Libertés historiques: effectivement!
Moi qui vient de passer mon après midi à regarder "secrets d'histoire" sur François 1er puis sur Charles Quint, ce dernier a fait un mariage de raison avec Isabelle de Portugal (Eva).
Mariage de raison qui s'est très vite transformé en mariage d'amour...

https://youtu.be/3GMPEU2szqE
Oui, c'est également ce que j'avais lu lors de mes recherches. J'ai pris le parti de noircir le tableau et de romancer le tout pour... eh bien, pour que la suite de mon histoire ait un sens ^^ Merci en tout cas pour ta remarque et pour le lien vers cet épisode de Secrets d'histoire, c'est toujours intéressant de rappeler les faits avérés et de se replonger dans le contexte de l'époque en question.
"Pardonne-moi Esteban, mais la mort ne m'émeut plus."

Avatar du membre
Xia
Maître Shaolin
Maître Shaolin
Messages : 1771
Enregistré le : 03 déc. 2016, 14:53
Localisation : Les semaines paires avec Athanaos, les semaines impaires avec Mendoza et compagnie
Genre :
Âge : 27
Statut : Hors ligne

Re: Fanfiction "Majesté"

Message par Xia »

TEEGER59 a écrit :
31 mai 2017, 18:40
smilemma a écrit :
31 mai 2017, 16:54
Libertés historiques: effectivement!
Moi qui vient de passer mon après midi à regarder "secrets d'histoire" sur François 1er puis sur Charles Quint, ce dernier a fait un mariage de raison avec Isabelle de Portugal (Eva).
Mariage de raison qui s'est très vite transformé en mariage d'amour...

https://youtu.be/3GMPEU2szqE
J'ai tout de suite penser à ça aussi :x-):

Bravo Smilemma ! Joli style ! J'ai hâte de lire la suite
La terre n’appartient pas à l’homme, c’est l’homme qui appartient à la terre (proverbe amérindien)

Ma fanfic sur la préquelle des Mystérieuses Cités d'or, c'est par ici

MCO 1 : 20/20
MCO 2 : 14/20
MCO 3 : 15/20
MCO 4 : … /20

Avatar du membre
smilemma
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 149
Enregistré le : 28 nov. 2016, 21:35
Genre :
Âge : 21
Statut : Hors ligne

Re: Fanfiction "Majesté"

Message par smilemma »

Xia a écrit :
31 mai 2017, 19:06
Bravo Smilemma ! Joli style ! J'ai hâte de lire la suite
Merci beaucoup, c'est très encourageant ! :D
"Pardonne-moi Esteban, mais la mort ne m'émeut plus."

Avatar du membre
Chaltimbanque
Vénérable Inca
Vénérable Inca
Messages : 880
Enregistré le : 08 janv. 2017, 21:44
Genre :
Âge : 32
Statut : Hors ligne

Re: Fanfiction "Majesté"

Message par Chaltimbanque »

Moi aussi, je trouve ce début fort sympathique, et je suis très curieuse de voir la suite ! Le style est agréable, ça se lit très bien ! :-D
I shall be telling this with a sigh
Somewhere ages and ages hence:
Two roads diverged in a wood, and I—
I took the one less traveled by,
And that has made all the difference.


"The Road Not Taken" by Robert Frost

Avatar du membre
smilemma
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 149
Enregistré le : 28 nov. 2016, 21:35
Genre :
Âge : 21
Statut : Hors ligne

Re: Fanfiction "Majesté"

Message par smilemma »

Chaltimbanque a écrit :
31 mai 2017, 19:38
Moi aussi, je trouve ce début fort sympathique, et je suis très curieuse de voir la suite ! Le style est agréable, ça se lit très bien ! :-D
Chaltimbanque, ton commentaire me touche particulièrement. Comme je te l'ai dit à plusieurs reprises, je suis une grande admiratrice de tes écrits et de ton style... Alors recevoir un tel compliment de ta part, c'est à la fois plaisant et très motivant. Merci ! :D
"Pardonne-moi Esteban, mais la mort ne m'émeut plus."

Avatar du membre
nonoko
Maître Shaolin
Maître Shaolin
Messages : 2111
Enregistré le : 21 sept. 2013, 20:22
Statut : Hors ligne

Re: Fanfiction "Majesté"

Message par nonoko »

J'ai l'impression de lire un mélange de Lady Oscar, Autant en emporte le vent et Ruy Blas...la Reine rencontrera-t-elle enfin un homme digne de ce nom? Partira-t-elle sur les traces de la jeune Inca?
Ce début est très bien écrit, continue!
"On savoure mieux ce qu'on a désiré plus longtemps, n'est-ce pas Mendoza?"
Unagikami mon amour
"It was a skyfall, and a rebirth, a bloody honeymoon, for both of us"
Yokai Circus

Avatar du membre
smilemma
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 149
Enregistré le : 28 nov. 2016, 21:35
Genre :
Âge : 21
Statut : Hors ligne

Re: Fanfiction "Majesté"

Message par smilemma »

nonoko a écrit :
31 mai 2017, 20:39
J'ai l'impression de lire un mélange de Lady Oscar, Autant en emporte le vent et Ruy Blas...la Reine rencontrera-t-elle enfin un homme digne de ce nom? Partira-t-elle sur les traces de la jeune Inca?
Ce début est très bien écrit, continue!
Merci pour ce retour très positif nonoko ! Je suis contente de voir que mon histoire a suscité ton intérêt, en espérant que la suite te plaise également :D
"Pardonne-moi Esteban, mais la mort ne m'émeut plus."

Avatar du membre
Akaroizis
Maître Shaolin
Maître Shaolin
Messages : 1485
Enregistré le : 24 sept. 2016, 12:25
Localisation : A bord de l'Esperanza, voguant aux cotés de Mendoza. Ou bien à Cachan, c'est bien aussi.
Genre :
Âge : 18
Contact :
Statut : Hors ligne

Re: Fanfiction "Majesté"

Message par Akaroizis »

Hé bien si une fanfiction qui annonce déjà une si belle couleur ne nous suscite pas d'intérêt, alors quels citédoriens sommes-nous ? :tongue:
C'est un très bon début, j'attends de voir le déroulement du scénario ! :D
Dans tous les cas c'est très encourageant, je n'ai relevé aucune fautes à mon niveau ! :-@
Rien que pour ça je te dis merci :x-): !
Le présent, le plus important des temps. Profitons-en !

Saison 1 : 18.5/20
Saison 2 : 09/20
Saison 3 : 13.5/20


Ma présentation : viewtopic.php?f=7&t=80&p=75462#p75462

Répondre