Page 18 sur 22

Re: Poème (non MCO)

Posté : 05 mai 2017, 07:34
par Akaroizis
Oui ! Une nouvelle tournée de poèmes magnifiques ! :)

C'est vrai que celui sur la télé est très bien fait, mais les deux autres sont top aussi. ;)

Re: Poème (non MCO)

Posté : 05 mai 2017, 12:21
par Raang
Encore tu dis ? ^^
Je te remercie, et j'avoue avoir une petite préférence pour les 29 et 31, pour des raisons plus ou moins évidentes ^^

Re: Poème (non MCO)

Posté : 05 mai 2017, 12:45
par Akaroizis
Raang a écrit :
05 mai 2017, 12:21
Encore tu dis ? ^^
Je te remercie, et j'avoue avoir une petite préférence pour les 29 et 31, pour des raisons plus ou moins évidentes ^^
[ATTENTION BLAGUE LOURDINGUE EN VUE JE M'EXCUSE EN AVANCE] Tu as rédigé le 31 en te regardant dans un miroir ? :roll: :roll: :roll: *fuis* :x-):

Re: Poème (non MCO)

Posté : 05 mai 2017, 12:48
par Raang
Akaroizis a écrit :
05 mai 2017, 12:45
Raang a écrit :
05 mai 2017, 12:21
Encore tu dis ? ^^
Je te remercie, et j'avoue avoir une petite préférence pour les 29 et 31, pour des raisons plus ou moins évidentes ^^
[ATTENTION BLAGUE LOURDINGUE EN VUE JE M'EXCUSE EN AVANCE] Tu as rédigé le 31 en te regardant dans un miroir ? :roll: :roll: :roll: *fuis* :x-):
Presque. Métaphoriquement surtout, mais, presque.

Re: Poème (non MCO)

Posté : 12 mai 2017, 18:38
par Raang
Parenthèse 2 : Chaleur de midi
Un petit homme, assis sur un banc,
Écrivant au bord d'une route vêtue de bruits.
Le claquement des pas sur le sol, chant de la vie,
Le ronronnement des voitures devant lui,
Il réfléchit encore longuement.

Il fait chaud, ce midi de mai,
D'un air étouffant d'un mois de Juillet.
Se mordant les lèvres, tachant ses doigts,
Il réfléchit à un nouveau verset, de sa foi.

De sa foi pour la vie et l'intelligence.
Dont il ne fait pas souvent preuve, c'est une évidence.
Et là, sous le soleil de mai, il sourit,
Continuant farouchement ses écrits, traçant sa vie.

Re: Poème (non MCO)

Posté : 13 mai 2017, 08:50
par Akaroizis
Il s'appelait Rayan, notre cher ami. ;)

Re: Poème (non MCO)

Posté : 30 mai 2017, 15:58
par Raang
Après 25 jours sans poèmes, Rayan revient en force. Et il a l'air idiot de parler à la troisième personne de lui-même.
Bref, bonne lecture.

Phrase 32 : Désolé.
Bienvenue à toi, étranger familier.
C'est ici, dans ce monde que tu ira te loger.
Je ne suis pas vraiment douée en sentiments et en déclarations,
Alors laisse-moi juste te demander pardon.

Pardon pour tout ce que tu vas endurer :
Insultes, mauvaises blagues et moqueries seront ton quotidien.
Et tout ce que je pourrais faire pour t'aider,
Ne mènera à rien.

Désolée pour le monde dans lequel tu marcheras.
Entre inégalités, tristesse et effroi,
Tu voudras surement changer tant de choses d'ici-et-là.
Mais l'être humain n'a pas de loi.

Excuses-moi pour les mauvaises influences d'ici.
Ce pays n'est pas prêt de t’accueillir à Paris
Ils te prendront de haut, tenteront de briser tes rêves.
Et t'enduiront de leur haine, qui te collera tel de la sève.

Prie pour moi, je t'en conjure.
Ma vie s’essouffle et va disparaître dans un murmure.
La tienne ne fait que commencer, mais pas de la bonne manière.
Désolée de ton séjour prématuré sur Terre.

Pour tout cela, j'aurais aimée être là.
Pour te rassurer, t'aimer, te serrer dans mes bras.
Mais je t'ai eu trop tôt et tu es arrivé tout aussi tôt, moi dix-sept ans et toi sept mois.
Désolé, mon enfant, si Maman n'est pas là.
Rayan.

Re: Poème (non MCO)

Posté : 30 mai 2017, 16:43
par Akaroizis
Pas mal du tout, c'est émouvant. Très émouvant. Chapeau le Maître Rayan, le maître des chutes fabuleuses (comme celles du Niagara :tongue:). ;)

Re: Poème (non MCO)

Posté : 30 mai 2017, 16:53
par Raang
Merci Akar'Yoda ;) (J'ai vu Berlin, Bucarest et Pékin, comme si j'y étais...Niagara. ''J'ai Vu'')

Re: Poème (non MCO)

Posté : 01 juin 2017, 17:50
par Raang
Phrase 33 : À la vie, à la mort.
Reste, reste, ne part pas.
Je t'en supplie, reste avec moi.
Tu es fort et solide, je le sais.
Alors arrête de me faire croire que l'heure est arrivée.

Unis main dans la main, tu t'en souviens, hein ?
C'était lors de notre mariage, cela fait déjà si loin...
Tu te rappelle du regard complice qu'on avait, tous les deux ?
Des rêves qu'on avait jusqu'aux cieux ?

Vivre, c'est ça ton plus grand plaisir.
Alors relève-toi et recommence à sourire.
Allez, fait-moi cette grimace d'enfant,
Cela fait déjà si longtemps.

Ce sont nos cinq ans aujourd'hui, tu n'as pas oublié ?
Tu m'avais offert le repas au restaurant pour nous fêter.
Ah, qu'elle était parfaite cette soirée,
Avant la seconde où tout à basculé.

Pourquoi toi et pourquoi aujourd'hui ?
J'ai toujours aimé le treize, c'est mon favori.
J'adore aussi le mois de Novembre, tu le sais.
Alors pourquoi parmi les feuilles t'en es-tu allé ?

Je t'en conjure, ce n'est pas une balle qui va te tuer !
Tu es policier, tu devrais être habitué.
Je vais te rejoindre, tu es parti à tort,
Car il y a cinq ans, on s'est unis à la vie, à la mort.
Rayan.