Hernán Cortés

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité de la première série de 1983 : si vous avez ou recherchez des infos, c'est ici !
Avatar de l’utilisateur
Cortes
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 378
Inscription : 30 juin 2013, 11:00
Statut : Hors-ligne

Hernán Cortés

Message par Cortes » 30 nov. 2016, 21:43

Les conquistadors

{en castillan : conquérants}

Les conquistadors désignent les explorateurs espagnols et portugais qui durant le XVIème siècle, sont partis explorer le Nouveau Monde, récemment découvert par Christophe Colomb. Leur but était de ramener des richesses provenant de terres inconnues.



En 1519, le Nouveau Monde n'est pas encore exploré. Seuls Cuba, les Bahamas, Panama et une infime partie du Brésil ont été découverts. Ayant déjà participé à la conquête Cuba, un conquistador, prêt à tout pour de l'or, va faire chuter le plus grand empire amérindien qui est l'Empire Aztèque. Son intelligence ainsi que ses stratégies vont conquérir le Mexique de nos jours : Hernán Cortés.

(Ce dernier est mentionné dans l'épisode 24. C'est un ami du Docteur Laguerra ! En espérant le voir dans la saison 4, peut-être au Mexique !)

Hernán Cortés

Né en 1485 en Espagne, Cortès vient d'une famille modeste. Il est entre autre le cousin de Francisco Pizarro. Assoiffé par la conquête de nouvelles terres, il s'approprie la confiance de Charles Quint.

Cortès se rend à l'ouest de Cuba, sur des terres inconnues en 1519. Il fonde Veracruz, puis rencontre des mayas et fait beaucoup d'esclaves, dont la Malinche. Apprenant l'existence d'un Roi très riche à l'ouest, il se rend à Tenochtitlan, la plus grande cité des Amériques. La plupart des conquistadors de l'époque la décriront comme la plus belle cité au monde.

Construite sur un lac, Moctezuma II règne sur ce vaste empire. Profitant des tensions entre des peuples voisins et Tenochtitlan, Cortès prend Moctezuma en otage, en se faisant passer pour Quetzalcoàlt, un Dieu arrivant de l'est selon la culture Aztèque. Il dirige l'empire par l'intermédiaire de l'empereur et sa traductrice amante la Malinche qui l'aide. A ce moment là, les Aztèques ont une certaine confiance envers Cortès, le considérant comme un Dieu.

Cependant, Cortès est contraint de se battre contre ses supérieurs car ce premier est dans l'inégalité. Il laisse le commandement de Tenochtitlan à son lieutenant, Pedro de Alvarado. Ce dernier exécute des hauts représentants Aztèques suite à une erreur.

Les habitants de Tenochtitlan se rebellent, les Espagnols sont retranchés dans le palais. Malgré la confiance du peuple Aztèque envers Cortès, ce dernier ne peut les raisonner.

Moctezuma est tué à cause de blessures venant de pierres. En effet, en s'adressant à son peuple, il a reçu des projectiles mortels. Pour Cortès, il n'y a qu'un choix : sortir les armes à la main.
Noche Triste, dans la nuit du 30 Juin au 1er Juillet 1520.

Une pluie infernale s'abat sur Tenochtitlan, les chevaux glissent, se noient, les Espagnols sont tués. C'est environ 30 000 Aztèques contre 1 500 Espagnols et 10 000 alliés. Environ 600 Espagnols sont tués. Chevaux, nourriture, trésor, tout est resté sur place.

Selon la légende, pendant sa fuite, Cortès se serait assis près d'un arbre, Ahuehuete. Il y aurait pleuré la mort de ses compagnols et le funeste sort auquel il s'attendait.

Poursuivie pendant une semaine, l'expédition de Cortès s'engage pour une ultime bataille : la bataille d'Otumba. A 500 contre 40 000, les Espagnols craignent le pire. Cependant, ils vont résister durant plusieurs heures, par peur d'être faits prisonnier puis exécutés.

Sur conseils de la Malinche, Cortès, avec 13 cavaliers, charge le chef des Armées Aztèques avec ses chevaux : il meurt.
Les Aztèques, malgré une écrasante supériorité numérique, fuit : 10 000 Aztèques meurent.

Cortès est animé d'une intense rage, il s'allie avec tous les indiens ennemis des Aztèques, et se prépare pour une revanche.
Le siège de Tenochtitlan , en 1521, dure 3 mois, les Espagnols et leurs alliés écrasent leurs adversaires grâce aux diverses stratégies de Cortès : l'empereur Cuauhtémoc se rend.

La seule erreur politique de la vie de Cortès est d'avoir laissé Tenochtitlan, devenue Mexico, aux mains de 4 officiers du roi. Cette erreur survient durant l'expédition vers le Honduras qui aura duré 2 ans et demi, elle se conclut par un échec : il n'y a rien.

Cortès rentre en Espagne en 1529. Il y apprend les dernières nouvelles, comme le récent tour du monde de Magellan ou encore les expéditions de son cousin Pizarro au Pérou. C'est officiel : Cortès n'a plus le total contrôle sur l'ex-Empire Aztèque, il négocie tout de même des terres.

Le conquistador ne fera plus grand chose, mis à part quatre expéditions vers la Basse-Californie, précisément vers La Paz.
Il nommera ses successeurs, puis rentrera en Espagne peu avant 1540. Il meurt de la dysentrie à 62 ans, en 1547, dans la disgrâce. En effet, sa gloire passée sera éclipsée par les immenses richesses que rapporta son cousin Pizarro et Almagro.

Conclusion

Cortès est un des plus grand conquistadors. Grâce à ses méthodes et à son intellect stratégique, il soumit un Empire de 20 millions d'habitants. A l'aide de 500 Espagnols et des milliers d'alliés autochtones, il renversa cet empire. Il est mort dans la disgrâce, malgré les trésors qu'il avait offert à son Roi.

Il est difficile de juger une personne 500 ans après sa mort, d'autant plus que les mentalités étaient très différentes d'aujourd'hui. Ces deux peuples agissaient selon leurs pensées et leurs religions. Il n'y a ni gentil ni méchant dans l'histoire. Cortès, au début, s'entendait très bien avec les Aztèques. Mais, après la mort de plusieurs centaines de ses compagnons, fut animé par une rage invincible, qui tua 40 000 Aztèques lors du siège de Tenochtitlan.
Hernàn Cortès reste un conquistador très célèbre, connue pour sa barbarie, mais aussi pour son génie.

93% de la population autochtone des Amériques disparut suite à la colonisation Européenne

ARTICLE MODIFIE EN PERMANENCE
Dernière modification par Cortes le 03 déc. 2016, 13:16, modifié 1 fois.
Ma fanfiction sur la vie de Mendoza, c'est ici !

Avatar de l’utilisateur
Ra Mu
Gardienne du temple - Modératrice
Gardienne du temple - Modératrice
Messages : 1665
Inscription : 06 oct. 2013, 20:52
Genre :
Âge : 44
Statut : Hors-ligne

Re: Hernán Cortés

Message par Ra Mu » 01 déc. 2016, 15:47

Cortes a écrit :Conclusion

Cortès est un des plus grand conquistadors. Grâce à ses méthodes et à son intellect stratégique, il soumit un Empire de 20 millions d'habitants. A l'aide de 500 Espagnols et des milliers d'alliés autochtones, il renversa cet empire. Il est mort dans la disgrâce, malgré les trésors qu'il avait offert à son Roi.

Il est difficile de juger une personne 500 ans après sa mort, d'autant plus que les mentalités étaient très différentes d'aujourd'hui. Mais il faut savoir que les Aztèques n'étaient pas des saints. Ils sacrifiaient des milliers d'enfants, d'hommes et de femmes par an en accord avec leur religion. Ces méthodes horrifiaient Cortès. Ce dernier a réduit en esclavage des milliers d'amérindien, ce qui était autorisé à l'époque, mais qui est tout de même inhumain. Cortès, au début, s'entendait très bien avec les Aztèques. Mais, après la mort de plusieurs centaines de ses compagnons, fut animé par une rage invincible, qui tua 40 000 Aztèques lors du siège de Tenochtitlan.
Hernàn Cortès reste un conquistador très célèbre, connue pour sa barbarie, mais aussi pour son génie.
93% de la population autochtone des Amériques disparut suite à la colonisation Européenne
Il est impossible de juger un comportement à l'aune de nos propres valeurs en effet. Les conquistadors étant sûrs de leur bon droit dans un contexte de chrétienté conquérante. Répandre la Bonne Parole est plus qu'un droit, c'est un devoir. Sûrs également étaient ces espagnols de la supériorité des civilisations européennes. On retrouve encore les traces de cet état d'esprit dans les musées. J'ai été surprise de voir, dans les musée américains, que l'archéologie des tribus amérindiennes se trouve reléguée dans les museum d'histoire naturelle et non pas dans la section des arts comme les statues grecques antiques. De même, les livres sur les civilisations préhispaniques se retrouvent dans la section "préhistoire" des librairies :roll: .

Mais ne nous voilons pas la face: cela a bien donné lieu à un ethnocide en bonne et due forme, écrasant un peuple, sa pensée sa culture et sa religion au titre qu'ils étaient des "inférieurs" et des paiens. Nous n'avons pas à dire si les aztèques étaient "bons" ou non. Tout est subjectif. Leur système de pensée et de culture rendaient le sacrifice nécessaire et ce procédé était socialement accepté. Avancer la violence des aztèques pour diluer la responsabilité de ceux qui les ont anéantis est délicat. A ce compte là , les croisés, les empereurs chinois, les turcs et les samouraïs sont également des "barbares" à écraser. Bref, rien ne légitime ce massacre.
Je n'aime pas le documentaire de la saison 1 qui explique que cela a donné naissance à une nation cohérente. Cela suppose qu'au fond les autochtones y ont trouvé leur compte. En réalité, ils ont ont "fait avec" et ont reconstruit autre chose car ils n'ont pas eu le choix. Il leur a fallu du temps pour se réconcilier avec leurs racines. Le musée ethnographique de Mexico, à la base de la série, en est un des premières manifestations.
Cela touche toute l'Amérique latine. Si je me souviens bien, la statue de Pizarro à Lima, montrée triomphante sur son piédestal dans un des documentaires en 1982, a été déboulonnée de son emplacement pour être mise au rebut dans un parc.

Avatar de l’utilisateur
Cortes
Guerrier Maya
Guerrier Maya
Messages : 378
Inscription : 30 juin 2013, 11:00
Statut : Hors-ligne

Re: Hernán Cortés

Message par Cortes » 03 déc. 2016, 13:14

Ra Mu a écrit : Mais ne nous voilons pas la face: cela a bien donné lieu à un ethnocide en bonne et due forme, écrasant un peuple, sa pensée sa culture et sa religion au titre qu'ils étaient des "inférieurs" et des paiens. Nous n'avons pas à dire si les aztèques étaient "bons" ou non. Tout est subjectif. Leur système de pensée et de culture rendaient le sacrifice nécessaire et ce procédé était socialement accepté. Avancer la violence des aztèques pour diluer la responsabilité de ceux qui les ont anéantis est délicat. A ce compte là , les croisés, les empereurs chinois, les turcs et les samouraïs sont également des "barbares" à écraser. Bref, rien ne légitime ce massacre.

Oui, tu as entièrement raison. Je me suis très mal exprimé dans ma fin de message, je vais éditer. x-)
Ce que je voulais dire, c'est qu'il n'y a pas de gentil / méchant dans l'histoire, et que chacun a fait selon sa religion / ses pensées, voire par obligation.
En tout cas, juger ces deux peuples, ces deux visions opposées un demi millénaire après leur mort est très maladroit, je crois qu'il ne faut pas l'oublier.
Ma fanfiction sur la vie de Mendoza, c'est ici !

Répondre