Page 47 sur 51

Re: Les blagues du blabla.

Posté : 19 août 2019, 23:51
par Sandentwins
Au bout d'une aventure, le Docteur Laguerra gît à terre, poignardé dans les côtes. Près de lui, Malinche se penche sur lui, et il la regarde les yeux pleins de regret, pour lui murmurer dans son agonie.

:Docteur: : Malinche, mon amie...s'il te plaît, accomplis notre mission pour moi.
:Marinche: : J'y veillerai.
:Docteur: : Dis au revoir de ma part à ce brave Teteola. C'est un bon garçon.
:Marinche: : Comme vous voudrez.
:Docteur: : Et surtout...dis à ma copine que je l'aime.
:Marinche: : Docteur, vous n'avez pas de copine.
:Docteur: : Non ? Alors tu feras l'affaire, poupée.
:Marinche: : ...vous savez, ce genre de manières c'est exactement pourquoi je vous ai planté mon couteau.

Re: Les blagues du blabla.

Posté : 29 août 2019, 11:31
par Xia
Un 1er janvier au petit matin…

Dans une chambre de la taverne de Rico, Gaspard est réveillé par du bruit provenant de la pièce voisine. Un chuchotement lui parvient à travers la mince cloison :
:Laguerra: : Bonjour…
:Gaspard: aux anges : Bonjour señorita ! Veuillez me pardonner, j'ai un peu la gueule de bois ce matin…
:Laguerra: : Je comprends, vu tout ce que vous avez ingurgité hier soir… Quand pensez-vous que nous pourrions nous retrouver seul à seule ?
:Gaspard: : :-@ Ma foi… Quand vous souhaitez ma chère ! Auriez-vous pris de nouvelles résolutions ?
:Laguerra: : Eh bien oui… J'ai décidé de quitter cet imbécile une bonne fois pour toute ! Mais il reste les autres…
:Gaspard: songeur : Ah oui… Les enfants et ses sbires… Mais je crois que j'ai une idée…
:Laguerra: : Oh… Et puis-je savoir laquelle ?
:Gaspard: : Nous pourrions… nous enfuir… tous les deux… rien que tous les deux… Comme ça, plus de cités d'or, plus de quête, plus d'Ambrosius, plus d'Ordre, rien que vous et moi sur les mers…
:Laguerra: excitée : Effectivement, cela me parait être un bon plan…
:Gaspard: n'en revenant pas : :-@ :-@ :-@ :-@ :-@ :-@ :-@
:Laguerra: : Sur ce, je vous… Capitaine, je dois raccrocher, l'imbécile en question croit que je lui fais la causette depuis dix minutes !!!

Re: Les blagues du blabla.

Posté : 29 août 2019, 11:47
par Aurélien
TRès explicite dis donc ! A Isabella ! A la fois si jeune et imprévisible !

Re: Les blagues du blabla.

Posté : 27 sept. 2019, 22:24
par TEEGER59
Dans l'Égypte ancienne, un enfant rentre de l'école. En examinant le papyrus où se trouvent toutes ses notes, son père se fâche:
:evil: : Comment peux tu rapporter un zéro en histoire alors qu'il ne s'est encore rien passé?

Re: Les blagues du blabla.

Posté : 03 oct. 2019, 19:13
par TEEGER59
Le roi des Espagnes a besoin d'accroître ses ressources. Il reçoit la visite d'un alchimiste qui lui fait part des résultats de ses travaux.
:Ambrosius: : Sire, j'ai enfin réussi dans mes tentatives de transmutation.
C.Q: À changer du plomb en or?
:Ambrosius: : Mieux que cela: à changer de l'or en obligations de la Banque centrale de Pékin, qui vous assureront un revenu garanti de 7% par an.

Re: Les blagues du blabla.

Posté : 03 oct. 2019, 20:08
par TEEGER59
Au XVIème siècle en Europe, la lutte contre les incendies était à la charge des habitants eux-mêmes ou bien des corps non spécialisés (moines et religieux puis artisans et marchands). Des ordonnances de police imposaient aux propriétaires d'avoir en permanence un muid d'eau près de leur porte, mais ne donnaient aucune indication quant aux dispositions à adopter en cas de sinistre.
Modesto accourut chez Miguel de Rodas pour rendre compte de l'intervention qui venait d'avoir lieu dans le chai du vigneron.
Modesto: Ça-y-est, maître, on a réussi à l'éteindre.
MDR: L'incendie?
Modesto: Non, notre soif!

Re: Les blagues du blabla.

Posté : 03 oct. 2019, 21:05
par TEEGER59
Vers la fin du XVIème siècle, Pedro renvoie Javier chez sa mère et dit en riant à l'homme qui est en face de lui et qui en est à sa sixième tequila de la soirée:
:Pedro: : C'est Juliette qui vient aux nouvelles par l'entremise de ton plus jeune fils.
:Mendoza: : Juliette?
:Pedro: : J'enjolive un peu mais, en gros, elle voulait savoir où était son beau Roméo à une heure pareille. Je te conseillerais de décaniller immédiatement si tu ne veux pas que cela tourne à la tragédie.

Re: Les blagues du blabla.

Posté : 04 oct. 2019, 00:31
par TEEGER59
Mendoza parle avec son frère:
:Mendoza: : Quand je suis rentré à la maison hier soir, Isabella n'était pas là mais elle m'avait laissé un SMS, sur un morceau de papier laissé sur la table de la cuisine.
MDR: Pourquoi appelles-tu ça un SMS, p'tit frère?
:Mendoza: : Parce ce que ce message disait: "Savoure Mes Saucisses".

Re: Les blagues du blabla.

Posté : 04 oct. 2019, 00:39
par TEEGER59
Isabella revient du marché outrée. Elle raconte à son époux:
:Laguerra: : Pendant que j'avais le dos tourné, le poissonnier m'a pincé une fesse avec une telle violence que je sens encore la violence de ses doigts.
:Mendoza: : J'étais prêt à corriger ce mécréant, mais il est innocent du méfait dont tu l'accuses...
:Laguerra: : Comment ça, innocent?
:Mendoza: : En réalité, mon amour, ce qui t'a pincé une fesse et qui y est toujours cramponné, c'est un homard.

Re: Les blagues du blabla.

Posté : 04 oct. 2019, 18:28
par TEEGER59
C.Q: Maître, votre "Danaé" est très réussie. Mais pourquoi cette femme nue a-t-elle les fesses vertes?
Le Titien: Sire, le modèle qui posait pour moi était d'une pudeur excessive. Elle s'est absolument refusée à dévoiler son postérieur. Si bien que, pour évoquer ses rotondités, je me suis rabattu sur une pomme. Et la seule dont je disposais était de cette couleur.